Une délégation conduite par le Maire Pascal COMPAORE séjourne dans la région de la Nouvelle Aquitaine en France pour s’inspirer de l’expérience de Evolis 23 et SYDED 87 dans la gestion des déchets

Du dimanche 13 au samedi 19 janvier, une délégation de la Commune de Ziniaré a séjourné dans la région de Limoges. Cette mission s’inscrit dans le cadre de la coopération décentralisée entre la Région du Plateau Central-Région de la Nouvelle Aquitaine, Evolis23 et SYDED. C’est CONNECT-PLAFORMA, un projet de l’Union Européenne, avec qui Ziniaré a été retenu dans le cadre d’un appel à projet pour la coopération Nord-Sud, qui a assuré le financement de la présente mission.

L’objectif de la mission est d’échanger avec les partenaires sur la gestion des déchets solides dans la perspective de la mise en œuvre du plan stratégique de gestion des déchets solides (PSGDS) de la commune de Ziniaré.

La délégation est conduite par le Maire, Pascal COMPAORE, accompagné du 2ème adjoint au Maire, Mouni ZONGO. Les deux techniciens de la présente mission sont Christophe KADIOGO et Salamata Nadège SOUDRE/ILBOUDO.

Partis de l’aéroport International de Ouagadougou le samedi 12 janvier à 19 heures 40 minutes par le vol Air France AF 914 et après une escale de 2 heures à Accra au Ghana, les membres de l’équipe ont atterri à l’Aéroport Roissy Charles de Gaulle à Paris à 6 heures 16 minutes, heure locale le lendemain dimanche. L’agent mis à la disposition de la délégation pour le déplacement au cours du séjour, Bruno BESSE, a assuré le transbordement de l’équipe de Paris à la Commune de La Souterraine le dimanche.

Accueillie et installée à l’hôtel Alexia dans la commune de La Souterraine, l’équipe a débuté les travaux proprement dits le lundi 14 janvier par une visite des locaux de Evolis 23. Le Directeur Monsieur Vincent FORTINEAU, à l’issue du cérémonial de bienvenue à la délégation burkinabè a assuré la présentation des agents de l’équipe d’Evolis 23. Il a remercié la commune de Ziniaré pour son engagement pour le développement durable. Au tour du Maire de Ziniaré, il a également présenté les membres de la délégation puis a ensuite décliné les objectifs de la mission ainsi que ses attentes à l’issue du séjour.

Le programme du séjour a été soumis à amendement puis adopté.

A l’issue de ces préalables, l’équipe s’est déplacée dans les locaux du Conseil départemental où elle a eu le privilège d’assister à la session budgétaire des élus de SYDED. Là, le président et son assemblée ont exprimé leur disponibilité à accompagner la Commune de Ziniaré pour relever les défis de la problématique de la gestion des déchets car entrant en droite ligne de la raison d’être de ce syndicat. Après quelques échanges de cadeaux et d’une séance de photos avec les élus, la délégation a été invitée à déjeuner avec le Président et les membres du bureau du Conseil syndical au restaurant « la vache au plafond ».

Conformément au programme du séjour, l’équipe s’est rendue à l’école de la Commune de JAVERDAT pour s’inspirer de l’expérience de l’éducation/sensibilisation sur la nécessité d’éviter le gaspillage alimentaire et l’impératif de produire moins de déchets pour un mieux-être de tous.

Ainsi il est ressorti que sur un effectif de 80 élèves, les restes de repas n’excèdent pas 1g par élève et par jour. En outre, les déchets liés à la cuisine sont envoyés et traités dans des composteurs par les élèves et le composte produit est utilisé dans les jardins de la mairie. Ce programme est mis en place et exécuté par SYDED en collaboration avec l’école.

A la suite, c’est à BELLAC que la délégation s’est rendu pour visiter le centre de stockage des déchets dénommé « ALVEOL ». C’est l’ingénieur Amanda FAUCHER/RAMELO, responsable du site, qui a dirigé la visite.

Elle a, dans un premier temps, présenté les missions du site avant de diriger une visite-terrain en compagnie de ses collègues. Il ressort que ce site vise à répondre au besoin de détruire les déchets non recyclables et non radioactifs à travers un enfouissement dans des alvéoles (cavités creusées dans le sol et destinées à recevoir les déchets pour être enterrés). Le secteur est très règlementé en Europe et SYDED a effectué des investissements assez colossaux pour répondre aux normes européennes. Cependant, le projet a été confronté à certaines oppositions de la population riveraines et des écologistes mais cela n’a pu entraver la mise en œuvre du projet. SYDED contracte avec VEOLIA pour certaines prestations sur le site.

La première journée s’est terminée aux environs de 18 heures 30 minutes.

Le deuxième jour des travaux, le mardi 15 janvier, l’équipe est repartie de nouveau à SYDED à Haute-Vienne. Après un accueil chaleureux dans les locaux du syndicat par l’ensemble du personnel administratif qui y officie, place a été faite à la Commune de Ziniaré pour présenter son plan stratégique de gestion des déchets solides 2019-2028. Les techniciens de SYDED désignés pour assister Ziniaré que sont Emmanuel LATHIERE (Directeur de SYDED) et Amanda FAUCHER/ RAMELO ont posé des questions pour mieux cerner l’état des lieux de la gestion des déchets à Ziniaré et la mise en œuvre de ce plan décennal. Des conseils pratiques et des promesses d’assistance technique ont été donnés pour la réussite du plan car c’est une question de développement durable.

Faisant suite à la communication de Ziniaré, les agents de SYDED ont assuré une présentation exhaustive de leur structure ainsi que de leur mission.

En effet, SYDED a été créé   en   avril       1997 et a en        charge        la gestion des    déchets        ménagers et assimilés. Ce syndicat couvre le territoire rural de la Haute-Vienne soit 175 communes, 11 communautés de communes avec 80 200 foyers et 166 992 habitants.

Les principales missions sont : la prévention, le tri, le recyclage et leur valorisation, la gestion du bas de        quai       des        déchèteries,       le    transit   et    en bout de   chaîne   le traitement des déchets non valorisables.

L’administration du SYDED est assurée par l’organe délibérant dont le Président est Alain AUZEMERY.

Le Comité syndical est composé de 53 membres et le Bureau syndical comprend 14 membres.

L’administration compte 29 agents dirigée par Emmanuel LATHIERE et assisté par Amanda FAUCHER/ RAMELO.

La collecte en déchèterie se fait sur 25 déchèteries soit 1 déchèterie pour 6 500 habitants à raison de 280 Kg par habitant et par an.

Le site ALVEOL   couvre une superficie de 56 ha dont 26 ha de stockage avec 25 950 tonnes de déchets  stockées provenant du territoire de SYDED et de  Limoges Agglo.

SYDED ne collecte pas les déchets mais ce sont les communes qui collectent les déchets et les envoient à SYDED pour traitement. L’équipe de Ziniaré a été émerveillé  par l’organisation humaine, matérielle, technologique  et financière mise en place. Les réalités sont certes différentes, mais avec un accompagnement efficace et efficient, les défis qui se posent à la commune de Ziniaré pourraient être dissipés.

L’équipe a, par la suite, été conduite à la centrale Energie Déchets, une usine d’incinération des déchets installée à Limoges Métropole.

Dans un premier temps, Madame Aude MAZEL, technicienne des lieux a voulu présenter son service ainsi que ses missions.

C’est une infrastructure publique qui reçoit des déchets émanant de plusieurs clients dont Limoges Métropole, SYDED et d’autres clients. Cette centrale a été mise en service en 1989 et reçoit 95 000 tonnes de déchets par an. Il existe 127 usines d’incinération en France. La valeur de l’investissement est estimée à cent millions d’euros.

Dans un second temps, une visite guidée a été effectuée en compagnie de toute l’équipe. Il a été donné de voir une entreprise publique très imposante qui a séduit tous les visiteurs.

Après des mots d’encouragement à l’équipe, le Maire a remercié les élus et les agents de SYDED pour l’accueil, la bonne collaboration et les enseignements reçus.

Le dernier acte de cette journée marathon a été la visite de courtoisie à la région Nouvelle Aquitaine à l’hôtel de région. La délégation a été reçue par le vice-président chargé de la coopération internationale, assisté du directeur chargé de la coopération décentralisée, Sylvain DAVILLA et du coordonnateur du réseau pour l’économie sociale et solidaire, Benjamin COLY.

Le Maire a, une fois de plus, décliné les objectifs de la mission qui s’inscrit dans le concept des 3R (Réduire, Recycler et Réutiliser). Il a remercié la Nouvelle Aquitaine et ses premiers responsables pour non seulement avoir facilité la présente mission mais aussi pour l’accompagnement constant dont la région du plateau central est l’objet. Promesse a été faite que la présidente de la Nouvelle Aquitaine séjournera du 17 au 23 février 2019 à Ziniaré pour la célébration des 20 ans du jumelage avec le Plateau central.

Monsieur Benjamin COLY a aussi présenté le réseau pour le développement de l’économie sociale et solidaire et dont le REZAS est membre actif. Il a également informé la délégation burkinabè de la tenue du forum du forum solidaire au Burkina Faso en 2020.

Il a été procédé à un échange de présents pour clore la séance.

Le deuxième jour s’est achevé sur une note d’espoir.

Le troisième jour a été consacré à la visite de Evolis 23, des échanges avec le Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement à Guéret et une visite de courtoisie au comité de jumelage Guéret-Zitenga.

A Evolis 23, la commune de Ziniaré  a eu l’honneur et le privilège de présenter son plan stratégique de gestion des déchets solides devant les 7 vice-présidents et du Directeur. A l’issue de la communication, les élus ont cherché à comprendre davantage le mécanisme d’évacuation des déchets en vigueur actuellement, la législation y relative, ainsi que les moyens nécessaires pour la mise en œuvre du plan. Des réponses adéquates ont été apportées.

A la suite de la communication de Ziniaré, le directeur, Monsieur Vincent FORTINEAU, a présenté son service.

Situé dans la Commune de Noth, Evolis est un syndicat mixte d’aménagement durable créé en 1955 et autrefois appelé SIERS. En 2015, le SIERS modifie ses statuts et devient Evolis 23. La volonté d’Evolis 23 est claire :

  • Apporter un service public de qualité à l’ensemble des habitants ;
  • Mettre son savoir-faire au service des usagers.

Evolis 23 c’est 65 000 habitants, 130 agents permanents répartis dans les services, 3 pôles d’activité qui sont le Service Voirie et Aménagement, le Service Assainissement et le Service Déchets.

Dans le fonctionnement du syndicat, on note que Evolis 23 est un syndicat mixte fermé à la carte.

C’est un type de structure de coopération intercommunale qui permet à des collectivités de s’associer entre elles. Le syndicat est dit mixte car la structure associe des collectivités de natures différentes : des communes, des communautés de communes et un SIVOM. On parle de syndicat mixte fermé car il associe uniquement des communes et des groupements de communes. Les collectivités sont adhérentes par transfert de compétences, choisies librement dans la liste offerte par Evolis 23 (principe du syndicat «à la carte»).

Par conventionnement, une mise à disposition de personnel ou de matériel est rendue possible.

Dans sa gouvernance, Evolis 23 dispose de plusieurs organes consultatifs et/ou décisionnels qui sont :

  • le comité syndical qui réunit 131 membres délégués, qui représentent les collectivités adhérentes à Evolis 23 qui ont transféré leur compétence déchets, et/ou voirie, et/ou assainissement au syndicat. Il se réunit 4 fois par an et vote les décisions les plus importantes (budgets, effectifs, tarifs, choix stratégiques). C’est l’organe essentiel du syndicat.
  • le bureau syndical qui réunit 23 membres délégués, issus du comité syndical et représentant Evolis 23 de façon restreinte. Il se réunit mensuellement, tout au long de l’année. Il prend les décisions courantes et prépare les décisions qui sont soumises au comité syndical.
  • les commissions thématiques qui réunissent des élus du comité syndical. Elles sont au nombre de 3 en plus du Comité Technique (CT), de la Commission Affaires Générales et de la Commission d’Appel d’Offres (CAO). Elles travaillent sur les différents secteurs d’activité d’Evolis 23 (Déchets, Voirie, Assainissement) et se réunissent selon les besoins, tout au long de l’année. Organes consultatifs du syndicat, les commissions jouent le rôle de groupes de travail dans lesquels les projets et les problématiques, examinés en détail, sont discutés et orientés. Les élus membres des commissions donnent un avis qui éclaire les décisions du bureau ou du comité syndical.
  • les groupes de travail spécifiques qui réunissent les élus volontaires pour travailler sur divers projets. Ces groupes de travail sont mis en place en fonction des besoins de suivi des projets (ex: Prévention des déchets, Tarification Incitative, Pénibilité).

Evolis est un syndicat mixte d’aménagement durable regroupant 100 communes adhérentes, 140 salariés avec un budget de 200 millions d’euros par an. Le comité syndical compte 131 membres avec un bureau de 23 membres.

Concernant le Service Déchets, le financement du service public de collecte et de traitement des déchets du territoire se fonde sur un impôt : la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM) appliquée à l’ensemble des usagers et basée sur le bâti foncier, et son corollaire, la Redevance Spéciale pour les professionnels. Cette fiscalité vient compléter les recettes industrielles et les soutiens des éco-organismes.

Les domaines d’intervention sont les déchets, l’assainissement, la voirie et l’eau.

La gestion des déchets concerne 90 communes, 65 000 habitants, 65 agents, 9 déchetteries, un centre de tri des déchets recyclables, une installation de stockage des déchets non dangereux, 5 installations des déchets inertes, 2 plateformes de broyage des déchets verts, un parc de 20 camions (Bennes Ordures Ménagères, polybennes), etc.

Les services apportés aux usagers par Evolis 23 sont :

  • la mise à disposition de bacs et sacs : Evolis 23 fournit aux usagers les bacs bleus et marron nécessaires à la collecte. Pour obtenir un bac supplémentaire, un plus grand ou un plus petit, les usagers s’adressent directement à Evolis 23.
  • la mise à disposition de composteurs et broyeurs : Dans le cadre de la politique de prévention des déchets, Evolis 23 propose aux usagers qui le souhaitent des broyeurs à déchets verts (prêt gratuit) et des composteurs à bio déchets.
  • la mise à disposition de bacs et gobelets pour les éco manifestations : Pour aider les collectivités ou associations à mieux gérer les déchets lors de manifestations qu’elles organisent et pour aider à trier ou produire moins de déchets, Evolis 23 propose des supports de collecte spécifiques, des gobelets réutilisables et la sensibilisation au tri et à la prévention auprès des bénévoles.
  • l’accès aux déchèteries : Tous les habitants d’Evolis 23 ont accès aux différentes déchèteries, voire à celles des collectivités partenaires pour les communes plus excentrées. L’accès est également possible aux entreprises ou collectivités mais sous certaines conditions.

A l’issue de la communication, l’équipe de Ziniaré, après avoir apprécié positivement l’organisation et l’esprit de mutualisation qui prévaut à Evolis, a promis de s’inspirer de cette expérience pour la gestion des déchets dès retour au pays.

La bonne nouvelle est que, au-delà de l’accompagnement technique et technologique envisagé, Evolis 23 et SYDED sont disposés à apporter un financement pour la mise en œuvre du plan à hauteur de 5 000 € chacun dans l’immédiat.

Une visite guidée a été organisée par le directeur en compagnie des vice-présidents et de la délégation de Ziniaré.

Ainsi, la visite du site d’Evolis23 a été faite à la déchèterie, au centre de tri, au quai de transfert et au centre d’enfouissement. Une expérience très enrichissante et très édifiante pour la délégation burkinabè qui a sollicité un accompagnement en poubelles et en moyens roulant. Elle a eu une oreille attentive de la part de Evolis 23 pour opérationnaliser son plan. Un déjeuner a été offert à l’équipe par les élus de Evolis à la brasserie Cazinoth, sise à la commune de Noth.

A la suite, l’équipe s’est rendue à Guéret pour rencontrer le personnel du Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement (CPIE). Cela a donné l’occasion aux deux entités d’échanger sur un projet de création d’un parc de biodiversité à Ziniaré et dont l’accompagnement technique et financier de partenaire est requis. La commune de Ziniaré a obtenu la promesse ferme d’une assistance du CPIE, à travers son président du conseil d’administration, Jean-Bernard DAMIENS et des deux codirecteurs, Stéphane VASSEZ et Isabelle SAINTEMARTINE, pour la réalisation de ce projet, à travers un appui technique et dans la recherche de partenaires financiers.

En fin de soirée la délégation s’est rendue au siège du comité de jumelage Guéret-Zitenga pour une visite de courtoisie car ce partenariat est un exemple de coopération Nord-Sud qui mérite d’être encouragé au regard de son apport pour la région du Plateau central en général et la province de l’Oubritenga en particulier.

En effet, pour ne citer que quelques actions réalisées récemment, un fils de Zitenga, Madi NACOULMA, séjourne Guéret pour ses études supérieures dans le cadre de ce jumelage. En plus du matériel médical a été offert au Centre Médical avec Antenne chirurgicale (CMA) de Ziniaré. Le décès brutal du maire de Zitenga Ouilma Soumaïla SINARE, a marqué les esprits au cours de la rencontre.

Quelques points d’intérêt sont ressortis des échanges :

  • La poursuite de l’accompagnement de la commune en matière d’équipement sanitaire ;
  • La disponibilité de Guéret d’accueillir et former un bibliothécaire de la commune ;
  • L’accueil de jeunes de la commune pour la formation universitaire.

Les Guéretois ont marqué leur joie pour cette initiative tout en prodiguant quelques conseils pour le bien-être de la population locale.

Le troisième jour s’est achevé également dans une ambiance bon-enfant.

Le quatrième jour, à savoir le jeudi 17 janvier 2019, a été consacré à une visite au Maire de Guéret, à une visite au Président de la Communauté d’Agglomération du Grand Guéret, à la présentation de la collecte sur la ville de Guéret et les colonnes enterrées, à une interview à Radio Pays de Guéret (jumelée avec Radio Vénégré à Ziniaré).

A l’hôtel de ville de Guéret, le Maire de Ziniaré a été reçu par son homologue Michel VERGNIER. A ses côtés, il avait ses collaborateurs et des élus pour échanger sur la coopération décentralisée. Le Maire de Ziniaré a décliné les objectifs de la mission et son homologue a marqué son accord pour renforcer la coopération Nord-Sud.

Faisant suite à la visite de courtoisie due au Maire de Guéret, les techniciens de Evolis 23, Madame Laurence Dalage TEITON avec son assistant, ont procédé à une présentation d’un autre mode de collecte des déchets sur la ville de Guéret à travers  les colonnes enterrées et la technique du compostage collectif.

En effet, le choix de cette technique est motivé par les problèmes de circulation (stationnements gênants, circulation des rues piétonnes) et l’application des recommandations CRAM liées aux charges lourdes à soulever.

Avec les colonnes enterrées, certains avantages sont apparus (pas de circulation nécessaire en rue étroite ou piétonne, une meilleure intégration visuelle, la fin des sacs déchirés, la liberté de dépôts à toute heure, le lavage systématique, une meilleure collecte du verre, etc.)

Le système mis en place couvre 375 foyers (700 usagers) avec 25 colonnes en 7 emplacements à travers la ville pour 150 colonnes à terme. Le Montant total de l’investissement  est de 450 000€ TTC. Des amendes sont prévues jusqu’à 150 € pour les récidivistes qui déposent les déchets hors des colonnes enterrées.

La délégation de Ziniaré a également apprécié ce mode de collecte qui intègre l’esthétique de l’aménagement urbain et la maîtrise des odeurs dégagées tout en employant très peu de personnel.

La suite c’est la visite d’un dispositif de compostage collectif au pied d’un immeuble et de la visite du centre de collecte et de tri de Guéret.

Dans l’après-midi, la délégation s’est rendue au siège de la Communauté d’Agglomération du Grand Guéret où elle a été reçue par le Président Eric CORREIA et 3 vice-présidents.

Le président a alors procédé à une présentation de sa structure, ses compétences, son fonctionnement, avant de citer quelques réalisations sur le territoire.

En effet, l’objet de cette agglo est la coopération intercommunale. Elle est constituée sous forme d’un Etablissement Public de Coopération Intercommunale régit par le CGCT et regroupant des communes ayant choisi  de mener un projet de territoire et développer plusieurs compétences en commun. Elle compte 25 communes membres avec une population de 30 387 habitants.

Les compétences obligatoires sont le développement économique, l’aménagement de l’espace communautaire, l’équilibre social de l’habitat, la politique de la Ville dans la Communauté, l’aire d’accueil des gens du voyage, la collecte et traitement des déchets des ménages.

Les compétences optionnelles sont la création/aménagement/entretien de la voierie communautaire, et gestion de parcs de stationnement d’intérêt communautaire, la protection et mise en valeur de l’environnement et du cadre de vie, la construction, aménagement, entretien et gestion d’équipements culturels et sportifs d’intérêt communautaire, l’action sociale d’intérêt communautaire, l’aménagement et gestion d’immobiliers en vue de la création de pôles et/ou maisons de santé pluridisciplinaires, l’étude, aménagement et gestion des équipements touristiques, sportifs et socio-éducatifs sur divers sites, le développement touristique, l’étude, construction et gestion d’une fourrière chargée de récupérer les chiens errants sur le territoire de l’Agglo, l’étude, construction et gestion d’un crématorium.

L’exécutif et l’instance délibérative sont animés par un Président et 14 Vice-Présidents, un Conseil Communautaire de 56 délégués, un Bureau Communautaire composé de tous les Maires et des Vice-Présidents, des délégués communautaires ayant reçu délégation du Président pour le suivi de certains dossiers (Hébergements touristiques…).

Au titre des projets déjà réalisés sur le territoire, on peut citer :

  • Création d’un Centre de Ressources Domotiques ;
  • Création et gestion d’un tiers-lieu des pratiques numériques ;
  • Réalisation d’une Aire d’Accueil et de Promotion des activités économiques et touristiques : l’Aire des Monts de Guéret ;
  • Soutien aux initiatives locales pour favoriser la création d’entreprises ;
  • Aménagement de terrains destinés à l’accueil d’entreprises ;
  • Extension de diverses zones ;
  • Exploitation d’un réseau d’eau industrielle ;
  • Développement du haut débit ;
  • Diverses actions d’ingénierie dans l’enseignement supérieur, la recherche scientifique et technologique ;
  • Gestion de réseaux d’eaux pluviales ;
  • Zones d’aménagement concerté d’intérêt communautaire ;
  • Aménagement de la rivière Gartempe et ses affluents, et de la rivière Creuse et ses affluents ;
  • Création d’un réseau de Transport Public : agglo’Bus ;
  • Programmes Locaux de l’Habitat ;
  • Opérations Programmées d’Amélioration de l’Habitat ;
  • Mise en œuvre de dispositifs financiers d’incitation à la rénovation des façades d’immeubles dans les périmètres définis par le règlement de la collectivité ;
  • Création d’une Aire d’Accueil des Gens du Voyage ;
  • Etablissement d’un contrat de Ville ;
  • Lutte contre la pollution de l’air, les nuisances sonores, soutien aux actions de maîtrise de la demande d’énergie, collecte et traitement des déchets des ménages et assimilés ;
  • Service Public d’Assainissement Non Collectif ;
  • Etudes sur projet éolien ;
  • Eco village de St-Christophe ;
  • Bibliothèque Multimédia et réseau intercommunal de lecture publique ;
  • Etude et construction et la gestion d’un centre aqualudique ;
  • Parc Animalier des Monts de Guéret ;
  • Gîtes ruraux ou hébergements légers de loisirs ;
  • Soutien financier apporté à l’Office de Tourisme du Grand Guéret ;
  • Aménagement de Circuits VTT ;
  • Pôle Nature (randonnées pédestre, équestre, courses d’orientation, VTT, pêche, escalade, parapente, canoë kayak) ;
  • Arboretum sis en forêt de Chabrières ;
  • Fourrière chargée de récupérer les chiens errants ;
  • Construction et la gestion d’un crématorium ;
  • Aménagement et gestion d’immobiliers en vue de la création de Pôles de Santé ;
  • Soutien financier apporté par la Communauté d’agglomération du Grand Guéret à la Banque alimentaire de la Creuse ;
  • Accueil de la Petite Enfance

A l’issue de la communication, le maire de Ziniaré a promis de s’inspirer de cette organisation pour des résultats encore tangibles une fois de retour au pays. Le président de l’agglo s’est montré disponible pour des échanges Nord-Sud.

La suite et la fin de cette journée a été le passage à la Radio Pays de Guéret (RPG) où le Maire a accordé une interview de 30 minutes au directeur de la radio. Au cours de cet entretien, le Maire a décliné l’objet de la mission, l’état des lieux de la gestion des déchets dans la commune de Ziniaré, son appréciation du système de collecte et de traitement des déchets observé dans la région ainsi que les perspectives qui se présentent dès le retour au pays.

Le cinquième jour dernier jour de travail impliquant les acteurs de la mission, le vendredi 18 janvier, a été a été mis à profit pour faire le bilan conjoint de la mission avant la cérémonie d’au revoir organisée à l’honneur de la délégation de Ziniaré.

Tour à tour, la commune de Ziniaré, Evolis 23 et Syded ont chacun fait ressortir les acquis engrangés durant la semaine de travail.

Pour les besoins de Connect qui est l’organisme organisateur de la mission, un questionnaire a été rempli en vue de l’évaluation de la mission.

A l’issue des travaux un entretien a été organisé par la presse locale. Des journalistes de France Bleu et du journal en ligne les Montagnes se sont entretenus avec le Maire.

La journée s’est terminée aux environs de 12 heures par le cérémonial d’au revoir, en présence de nombreuses personnalités et des agents administratifs de Evolis 23 et de SYDED.

Avant de prendre congé de ses hôtes, le Maire de Ziniaré a promis d’exploiter judicieusement l’expérience et les enseignements pratiques reçus avant de les inviter à visiter sa belle ville qu’est Ziniaré.

Arrivés à l’Hôtel Ibis Paris Airport le vendredi à 22 heures, c’est à bord du vol Air France 914 que la délégation s’est envolée pour Ouagadougou le samedi 19 janvier où elle est arrivée à 21 heures 26 minutes.

Actions à poser dans l’immédiat

  1. Elaboration d’outils et formation des enseignants sur la gestion des déchets
  2. Education/sensibilisation dans les écoles
  3. Sensibilisation de la population pour un changement de comportement
  4. Acquisition de nouveaux types de poubelles adaptées aux tricycles
  5. Recensement des ménages de la commune
  6. Sensibilisation des propriétaires et locataires des celibateriums

Les principaux acquis et points d’intérêt de la mission :

SYDED ET EVOLIS 23

  1. Mutualisation des ressources ;
  2. L’élaboration de projets (appels à projet) sous régional et Union européenne et auprès d’autres organismes ;
  3. Recommandation auprès d’autres communes du Nord ;
  4. Formalisation de la coopération ;
  5. Octroi de matériel (poubelles, bacs à ordures, camions bennes et autres).

CPIE

  1. Création d’un parc de biodiversité : le CPIE doit proposer une feuille de route ;
  2. Un contact doit être fait à la Nouvelle Aquitaine par Jean Bernard DAMIENS et à Pôle ressources par le Maire.

Jumelage Guéret-Zitenga

  1. Accueil et placement de jeunes pour formation ;
  2. Santé (à travers l’équipement des CSPS et du CMA) ;
  3. Education à travers le renforcement de la bibliothèque.

Agglomération Grand Guéret

  1. Bibliothèque à (comité de jumelage)
  2. Voyages d’échanges d’expériences avec les élus de la Communautés des communes

 

Remerciements à

  • CONNECT et son mécanisme de financement Platforma pour avoir permis et facilité la présente mission ;
  • Evolis 23 pour avoir organisé convenablement la mission et rendu le séjour agréable ;
  • SYDED pour la qualité des enseignements reçus ;
  • La région Nouvelle Aquitaine pour son accompagnement ;
  • La région Plateau central pour son accompagnement ;
  • Les élus de Evolis 23, de Syded, de Guéret, de Agglo Grand Guéret, de la commune de Noth, de la Souterraine
  • Monsieur Jean-Bernard DAMIENS pour son implication personnelle et son engagement dans la réussite de la mission ;
  • Monsieur Guillaume pour sa disponibilité et son accompagnement.
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *