Finale coupe de l’élu local de Ziniaré : le secteur N°4 remporte le trophée de la troisième Edition.

En rappel du thème de cette édition  « jeunesse et cohésion sociale pour un développement local soutenu dans la commune de Ziniaré ». C’est autour de ce thème, que s’est déroulée, la troisième édition de la « Coupe de l’Elu local 2019 » de la commune urbaine de Ziniaré. Pendant deux mois et demi, ce sont au total 30 équipes de football et d’autres disciplines sportives qui se sont rivalisées pour la 1ère place, le secteur N°4 de la ville de Ziniaré et le village de Tamissi convoitent la première place en football. La finale a eu lieu dans l’après-midi du samedi, 29 juin 2019 au stade municipal de Ziniaré.

 

Quoi qu’on dise, « la Coupe de l’Elu local » est un facteur de mobilisation  de Plusieurs disciplines sportives, des populations, les fils et filles de la belle cité de Naaba Oubri et de la diaspora. La finale de la troisième édition a également connu la participation  de plusieurs élus dont l’honorable député Maimouna OUEDRAOGO à Assemblée Nationale, et certains maires des autres  communes de la région du plateau-central.

 

Le Maire, Monsieur Pascal COMPAORE, soutien que cette compétition sportive est  une opportunité pour promouvoir les valeurs de solidarité, fraternité, de cohésion de synergie d’action pour le  développement durable de notre commune.

 

La coupe de l’Elu local, c’est aussi les compétitions de pétanque, dont Monsieur SEDOGO François et KABRE Emmanuel se sont taillé la première place suivi de SAWADOGO Sayouba, OUEDRAOGO Ousmane, de KABOUDOU Bernard et OUEDRAOGO Moussa.

 

Quant au cyclisme homme couru sur une distance de 48 km WEMMENGA Sayouba vient à la tête du peloton avec un temps 1h’35’37 et Evelyne NABARE prend la tête en catégorie cyclisme dame sur une distance de 12 km, suivi du handisport en homme sur une distance de 8 km, remporté par OUEDRAOGO Adama et en dame par OUEDRAOGO Clémentine sur une distance de 4 km, le scrabble a été remporté par LENGANIE Ousmane suivi de DIALLO Oumarou et de KOMPAORE Bernard, le semi-marathon sur une distance de 10 km est bouclé par ZONGO Adama.

L’occasion fut pour le Maire, Monsieur Pascal COMPAORE et son conseil municipal de traduire leur reconnaissance à l’ensemble de tous ceux qui ont contribué au succès de cet évènement.

 

Notamment à El Hadj Boukaré OUEDRAOGO, président-directeur général de la société SOCOM Burkina et El Hadj Hamado TAPSOBA, opérateur économique, respectivement parrain et Co-parrain de cette troisième édition  de la coupe de l’élu local, qui ont par ailleurs rassuré de leur disponibilité à accompagner les autorités municipales dans leurs efforts de construction et de développement local.

 

Après plusieurs séquences  d’animation l’heure sonne pour les deux formations de se mettre en place sur la pelouse pour la compétition proprement dite entre l’équipe du secteur N°4 (vêtue en blanc et rouge) celle de Tamissi (vêtue en bleu). Lorsque le coup de sifflé de départ de l’arbitre retenti, les protagonistes entame un jeu de méfiance et de découverte, mais cela n’ira pas loin.

 

Car le secteur N°4 ouvre le score à la 33ème par OUEDRAOGO Omar. Les joueurs adverses tentent à la  l’égalisation tandis que le secteur N°4 joue à la conservation. C’est sur ce score de 1-0 que les acteurs regagnent les vestiaires.

 

C’est la deuxième mi-temps, chaque équipe veut utiliser sa dernière énergie, le jeu monte en intensité mais l’équipe de Tamissi ne parvient pas à l’égalisation. Les dernières minutes sont faites d’offensives, mais tamisssi tente en vain. C’est à la 35 ème minute que l’équipe du secteur N°4 profite d’une erreur défensive des bleus et aggrave le score, par YAGUIBOU Richard.  Le secteur N°4 finit par prendre le dessus en amenant le score à 2-0. Ainsi, le secteur N°4 se fait l’équipe, victorieuse de la troisième édition.

C’est dans une ambiance de convivialité qu’organisateurs, joueurs, invités et autres partenaires se sont donné rendez-vous pour la IVème édition en 2020.

 

« 3 ans de mandat, 3 ans de défis, 3 ans de développement » pour la commune de Ziniaré.

Le Jeudi 27 juin 2019, la place de l’ancienne gare de Ziniaré, a abrité la « journée de Redevabilité et d’interpellation citoyenne» de la commune de Ziniaré  envers son mandat. Une journée qui augure déjà des bonnes perspectives pour le Maire Monsieur Pascal COMPAORE, non seulement de faire le bilan financier de sa commune mais aussi de présenter le travail abattu par le conseil communal durant les trois ans d’exercice à la tête de cette commune.

 

Une cérémonie rehaussée par la présence de Monsieur le Haut-Commissaire de la province de l’Oubritenga, invité d’honneur ; en outre on notait la présence, des autres  Maire : Zitenga, Dapélogo, Absouya pour ne citer que ceux-là, ainsi que d’autres  autorités politiques, administratifs, militaires, paramilitaires, religieuses et coutumières. On a noté également, la forte mobilisation de la population.

Ainsi, dans son discours, Monsieur le Maire de la Commune Pascal COMPAORE, a tenu à remercier les services techniques, les ONG, les Associations pour leur soutien constant pour le développement de la commune. Le Directeur  de Qatar Charity pour un don de matériels importants composé de machines à coudre, de tricycles pour handicapé de matériels agricoles en faveur des personnes vulnérables. Aussi des attestations de reconnaissance ont été décernées au plus méritants des acteurs de développement de la commune.

En effet, à la tête de cette commune il y a de cela trois ans, le Maire de la commune de Ziniaré, se félicite du travail abattu par son conseil municipal d’être plus proche des populations de sa commune à travers la réalisation des infrastructures notamment, dans le domaine de l’assainissement, la construction des écoles, des forages, la réhabilitation des caniveaux, des routes, et sans oublier le sport et la culture.

 

Par ailleurs, cette journée a été une occasion pour la  force vive de la commune de Ziniaré, d’interpeler le maire sur un certain nombre de questions liées au développement. En réponse le maire, a réaffirmé la volonté de son conseil municipal, d’être plus proche d’eux à travers les actions ponctuelles allant dans le sens de l’amélioration de leurs conditions de vies.

Une occasion pour  lui, d’inviter ses populations de resserrer les rangs pour un développement  radieux de leur commune dans la fraternité et dans la solidarité.

 

Coupe de l’élu local 3ème édition : jeunesse et cohésion sociale

La cérémonie de lancement de la coupe de l’élu local 3ème édition a eu lieu le samedi 13 avril 2019 à 15H 30 minutes sur le terrain du secteur 4 de Ziniaré et a regroupé (09) disciplines sportives et de loisirs.

 

« Jeunesse et cohésion sociale pour un développement local soutenu dans la commune de  Ziniaré » c’est autour de ce thème que  Monsieur le Maire Pascal COMPAORE et l’Honorable Maïmouna OUEDRAOGO député à l’Assemblée  Nationale  ont donné le top départ  de cette 3ème  édition de la coupe de l’élu local. L’ouverture de la compétition a opposé  l’équipe de Napaamboumbou-Sambin à celle de barkouitenga.

Le score final est de 4 tirs à 3 pour l’équipe barkouitenga.

 

Le terrain du secteur 4 (guilongou) a connu un monde des grands jours dont les amoureux du ballon  rond venus nombreux de Ziniaré et d’autres localités pour vivre cette fête footballistique.

 

Cette 3ème édition  regroupe neuf (09) disciplines sportives. Il s’agit du football, de la pétanque, du cyclisme (homme et femme), du handisport (homme et femme),du scrabble et du semi-marathon 10 km (homme et femme).

 

Parailleurs  Monsieur le Maire et son conseil municipal voudraient à travers cette coupe de l’élu local appelé  les filles et fils à une synergie d’actions pour un développement durable de la commune de Ziniaré.

 

Pour vivre la suite de cette compétition nous vous proposons le calendrier des compétitions en football, celui des autres disciplines sera ultérieurement présenté.

 

Rendez-vous a été donné le 29 juin 2019 pour l’apothéose dans toutes les disciplines sportives et de loisir en compétition.

CALENDRIER DES MATCHS DE LA COUPE DE L’ELU LOCAL DE LA COMMUNE DE ZINIARE

 

 

PREMIERE PHASE

 

Journées Dates N° Match Terrain Oppositions Heures Résultats  TB
1ère Samedi 13-04-2019 01 Secteur 4 Barkouitenga # Napamboumbou-Sambin 15 H 30 0-0 4-2
2ème Dimanche 14-04-2019 02 Lycée Bassy Secteur 5 # Gondogo-Tandaga 15 H 30 2-0  
03 Secteur 4 Kuilkinka # Secteur 3 15 H 30 0-6  
3ème Jeudi 18-04-2019 04 Lycée Bassy Nakamtenga 1 # Tanghin-Gombogo 15 H 30    
05 Secteur 4 Soulgo # Secteur 1 15 H 30    
4ème Samedi 20-04-2019 06 Lycée Bassy Ladwenda # Taonsgo 15 H 30    
07 Secteur 4 Laongo-Yanga # Tamissi 15 H 30    
5ème Jeudi 25-04-2019 08 Lycée Bassy Nabitenga # Kartenga 15 H 30    
09 Secteur 4 Oubriyaoghin # Secteur 4 15 H 30    
6ème Dimanche 28-04-2019 10 Lycée Bassy Moyargo # Namassa 15 H 30    
11 Secteur 4 Ouagatenga # Basbedo 15 H 30    
7ème Mercredi 1er-05-2019 12 Lycée Bassy Koanda-Yarcé # Secteur 2 15 H 30    
13 Secteur 4 Tanghin-Goundry # Betta 15 H 30    
8ème Jeudi 02-05-2019 14 Lycée Bassy Moutti # Gam-Silmimossé 15 H 30    
15 Secteur 4 Kouila # Ziga 15 H 30    

 

 

 

 

 

 

 

 

HUITIEME DE FINALE

 

Journées Dates N° Match Terrain Oppositions Heures Résultats  TB
9ème Dimanche 05-05-2019 16 Lycée Bassy V1 # V2 15 H 30  
17 Secteur 4 V3 # V4 15 H 30  
10ème Samedi 11-05-2019 18 Lycée Bassy V5 # V6 15 H 30  
19 Secteur 4 V7 # V8 15 H 30  
11ème Dimanche 12-05-2019 20 Lycée Bassy V9 # 10 15 H 30  
21 Secteur 4 V11 # V12 15 H 30  
12ème Dimanche 19-05-2019 22 Lycée Bassy V13 # V14 15 H 30  
23 Secteur 4 V15 # Meilleur perdant 15 H 30  

 

 

QUART DE FINALE

 

Journées Dates N° Match Terrain Oppositions Heures Résultats  TB
13ème Dimanche 02-06-2019 24 Lycée Bassy V match 16 # V match 17 15 H 30  
25 Secteur 4 V match 18 # V match 19 15 H 30  
14ème Dimanche 09-06-2019 26 Lycée Bassy V match 20 # V match 21 15 H 30  
27 Secteur 4 V match 22 # V match 23 15 H 30  

 

 

DEMI-FINALE

 

Journées Dates N° Match Terrain Oppositions Heures Résultats  TB
15ème Samedi 15-06-2019 28 Lycée Bassy V match 24 # V match 26 15 H 30  
16ème Dimanche 16-06-2019 29 Lycée Bassy V match 25 # V match 27 15 H 30  

 

 

 

MATCH DE CLASSEMENT

 

Journées Dates N° Match Terrain Oppositions Heures Résultats  TB
 

17ème

 

Samedi 22-06-2019

 

30

 

Lycée Bassy

 

Perdant match 28

 

#

 

Perdant match 29

 

15 H 30

 

 

 

FINALE

 

Journées Dates N° Match Terrain Oppositions Heures Résultats  TB
 

18ème

 

Samedi 29-06-2019

 

31

 

Lycée Bassy

 

Vainqueur match 28

 

#

 

Vainqueur match 29

 

15 H 30

 

 

 

Une délégation conduite par le Maire Pascal COMPAORE séjourne dans la région de la Nouvelle Aquitaine en France pour s’inspirer de l’expérience de Evolis 23 et SYDED 87 dans la gestion des déchets

Du dimanche 13 au samedi 19 janvier, une délégation de la Commune de Ziniaré a séjourné dans la région de Limoges. Cette mission s’inscrit dans le cadre de la coopération décentralisée entre la Région du Plateau Central-Région de la Nouvelle Aquitaine, Evolis23 et SYDED. C’est CONNECT-PLAFORMA, un projet de l’Union Européenne, avec qui Ziniaré a été retenu dans le cadre d’un appel à projet pour la coopération Nord-Sud, qui a assuré le financement de la présente mission.

L’objectif de la mission est d’échanger avec les partenaires sur la gestion des déchets solides dans la perspective de la mise en œuvre du plan stratégique de gestion des déchets solides (PSGDS) de la commune de Ziniaré.

La délégation est conduite par le Maire, Pascal COMPAORE, accompagné du 2ème adjoint au Maire, Mouni ZONGO. Les deux techniciens de la présente mission sont Christophe KADIOGO et Salamata Nadège SOUDRE/ILBOUDO.

Partis de l’aéroport International de Ouagadougou le samedi 12 janvier à 19 heures 40 minutes par le vol Air France AF 914 et après une escale de 2 heures à Accra au Ghana, les membres de l’équipe ont atterri à l’Aéroport Roissy Charles de Gaulle à Paris à 6 heures 16 minutes, heure locale le lendemain dimanche. L’agent mis à la disposition de la délégation pour le déplacement au cours du séjour, Bruno BESSE, a assuré le transbordement de l’équipe de Paris à la Commune de La Souterraine le dimanche.

Accueillie et installée à l’hôtel Alexia dans la commune de La Souterraine, l’équipe a débuté les travaux proprement dits le lundi 14 janvier par une visite des locaux de Evolis 23. Le Directeur Monsieur Vincent FORTINEAU, à l’issue du cérémonial de bienvenue à la délégation burkinabè a assuré la présentation des agents de l’équipe d’Evolis 23. Il a remercié la commune de Ziniaré pour son engagement pour le développement durable. Au tour du Maire de Ziniaré, il a également présenté les membres de la délégation puis a ensuite décliné les objectifs de la mission ainsi que ses attentes à l’issue du séjour.

Le programme du séjour a été soumis à amendement puis adopté.

A l’issue de ces préalables, l’équipe s’est déplacée dans les locaux du Conseil départemental où elle a eu le privilège d’assister à la session budgétaire des élus de SYDED. Là, le président et son assemblée ont exprimé leur disponibilité à accompagner la Commune de Ziniaré pour relever les défis de la problématique de la gestion des déchets car entrant en droite ligne de la raison d’être de ce syndicat. Après quelques échanges de cadeaux et d’une séance de photos avec les élus, la délégation a été invitée à déjeuner avec le Président et les membres du bureau du Conseil syndical au restaurant « la vache au plafond ».

Conformément au programme du séjour, l’équipe s’est rendue à l’école de la Commune de JAVERDAT pour s’inspirer de l’expérience de l’éducation/sensibilisation sur la nécessité d’éviter le gaspillage alimentaire et l’impératif de produire moins de déchets pour un mieux-être de tous.

Ainsi il est ressorti que sur un effectif de 80 élèves, les restes de repas n’excèdent pas 1g par élève et par jour. En outre, les déchets liés à la cuisine sont envoyés et traités dans des composteurs par les élèves et le composte produit est utilisé dans les jardins de la mairie. Ce programme est mis en place et exécuté par SYDED en collaboration avec l’école.

A la suite, c’est à BELLAC que la délégation s’est rendu pour visiter le centre de stockage des déchets dénommé « ALVEOL ». C’est l’ingénieur Amanda FAUCHER/RAMELO, responsable du site, qui a dirigé la visite.

Elle a, dans un premier temps, présenté les missions du site avant de diriger une visite-terrain en compagnie de ses collègues. Il ressort que ce site vise à répondre au besoin de détruire les déchets non recyclables et non radioactifs à travers un enfouissement dans des alvéoles (cavités creusées dans le sol et destinées à recevoir les déchets pour être enterrés). Le secteur est très règlementé en Europe et SYDED a effectué des investissements assez colossaux pour répondre aux normes européennes. Cependant, le projet a été confronté à certaines oppositions de la population riveraines et des écologistes mais cela n’a pu entraver la mise en œuvre du projet. SYDED contracte avec VEOLIA pour certaines prestations sur le site.

La première journée s’est terminée aux environs de 18 heures 30 minutes.

Le deuxième jour des travaux, le mardi 15 janvier, l’équipe est repartie de nouveau à SYDED à Haute-Vienne. Après un accueil chaleureux dans les locaux du syndicat par l’ensemble du personnel administratif qui y officie, place a été faite à la Commune de Ziniaré pour présenter son plan stratégique de gestion des déchets solides 2019-2028. Les techniciens de SYDED désignés pour assister Ziniaré que sont Emmanuel LATHIERE (Directeur de SYDED) et Amanda FAUCHER/ RAMELO ont posé des questions pour mieux cerner l’état des lieux de la gestion des déchets à Ziniaré et la mise en œuvre de ce plan décennal. Des conseils pratiques et des promesses d’assistance technique ont été donnés pour la réussite du plan car c’est une question de développement durable.

Faisant suite à la communication de Ziniaré, les agents de SYDED ont assuré une présentation exhaustive de leur structure ainsi que de leur mission.

En effet, SYDED a été créé   en   avril       1997 et a en        charge        la gestion des    déchets        ménagers et assimilés. Ce syndicat couvre le territoire rural de la Haute-Vienne soit 175 communes, 11 communautés de communes avec 80 200 foyers et 166 992 habitants.

Les principales missions sont : la prévention, le tri, le recyclage et leur valorisation, la gestion du bas de        quai       des        déchèteries,       le    transit   et    en bout de   chaîne   le traitement des déchets non valorisables.

L’administration du SYDED est assurée par l’organe délibérant dont le Président est Alain AUZEMERY.

Le Comité syndical est composé de 53 membres et le Bureau syndical comprend 14 membres.

L’administration compte 29 agents dirigée par Emmanuel LATHIERE et assisté par Amanda FAUCHER/ RAMELO.

La collecte en déchèterie se fait sur 25 déchèteries soit 1 déchèterie pour 6 500 habitants à raison de 280 Kg par habitant et par an.

Le site ALVEOL   couvre une superficie de 56 ha dont 26 ha de stockage avec 25 950 tonnes de déchets  stockées provenant du territoire de SYDED et de  Limoges Agglo.

SYDED ne collecte pas les déchets mais ce sont les communes qui collectent les déchets et les envoient à SYDED pour traitement. L’équipe de Ziniaré a été émerveillé  par l’organisation humaine, matérielle, technologique  et financière mise en place. Les réalités sont certes différentes, mais avec un accompagnement efficace et efficient, les défis qui se posent à la commune de Ziniaré pourraient être dissipés.

L’équipe a, par la suite, été conduite à la centrale Energie Déchets, une usine d’incinération des déchets installée à Limoges Métropole.

Dans un premier temps, Madame Aude MAZEL, technicienne des lieux a voulu présenter son service ainsi que ses missions.

C’est une infrastructure publique qui reçoit des déchets émanant de plusieurs clients dont Limoges Métropole, SYDED et d’autres clients. Cette centrale a été mise en service en 1989 et reçoit 95 000 tonnes de déchets par an. Il existe 127 usines d’incinération en France. La valeur de l’investissement est estimée à cent millions d’euros.

Dans un second temps, une visite guidée a été effectuée en compagnie de toute l’équipe. Il a été donné de voir une entreprise publique très imposante qui a séduit tous les visiteurs.

Après des mots d’encouragement à l’équipe, le Maire a remercié les élus et les agents de SYDED pour l’accueil, la bonne collaboration et les enseignements reçus.

Le dernier acte de cette journée marathon a été la visite de courtoisie à la région Nouvelle Aquitaine à l’hôtel de région. La délégation a été reçue par le vice-président chargé de la coopération internationale, assisté du directeur chargé de la coopération décentralisée, Sylvain DAVILLA et du coordonnateur du réseau pour l’économie sociale et solidaire, Benjamin COLY.

Le Maire a, une fois de plus, décliné les objectifs de la mission qui s’inscrit dans le concept des 3R (Réduire, Recycler et Réutiliser). Il a remercié la Nouvelle Aquitaine et ses premiers responsables pour non seulement avoir facilité la présente mission mais aussi pour l’accompagnement constant dont la région du plateau central est l’objet. Promesse a été faite que la présidente de la Nouvelle Aquitaine séjournera du 17 au 23 février 2019 à Ziniaré pour la célébration des 20 ans du jumelage avec le Plateau central.

Monsieur Benjamin COLY a aussi présenté le réseau pour le développement de l’économie sociale et solidaire et dont le REZAS est membre actif. Il a également informé la délégation burkinabè de la tenue du forum du forum solidaire au Burkina Faso en 2020.

Il a été procédé à un échange de présents pour clore la séance.

Le deuxième jour s’est achevé sur une note d’espoir.

Le troisième jour a été consacré à la visite de Evolis 23, des échanges avec le Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement à Guéret et une visite de courtoisie au comité de jumelage Guéret-Zitenga.

A Evolis 23, la commune de Ziniaré  a eu l’honneur et le privilège de présenter son plan stratégique de gestion des déchets solides devant les 7 vice-présidents et du Directeur. A l’issue de la communication, les élus ont cherché à comprendre davantage le mécanisme d’évacuation des déchets en vigueur actuellement, la législation y relative, ainsi que les moyens nécessaires pour la mise en œuvre du plan. Des réponses adéquates ont été apportées.

A la suite de la communication de Ziniaré, le directeur, Monsieur Vincent FORTINEAU, a présenté son service.

Situé dans la Commune de Noth, Evolis est un syndicat mixte d’aménagement durable créé en 1955 et autrefois appelé SIERS. En 2015, le SIERS modifie ses statuts et devient Evolis 23. La volonté d’Evolis 23 est claire :

  • Apporter un service public de qualité à l’ensemble des habitants ;
  • Mettre son savoir-faire au service des usagers.

Evolis 23 c’est 65 000 habitants, 130 agents permanents répartis dans les services, 3 pôles d’activité qui sont le Service Voirie et Aménagement, le Service Assainissement et le Service Déchets.

Dans le fonctionnement du syndicat, on note que Evolis 23 est un syndicat mixte fermé à la carte.

C’est un type de structure de coopération intercommunale qui permet à des collectivités de s’associer entre elles. Le syndicat est dit mixte car la structure associe des collectivités de natures différentes : des communes, des communautés de communes et un SIVOM. On parle de syndicat mixte fermé car il associe uniquement des communes et des groupements de communes. Les collectivités sont adhérentes par transfert de compétences, choisies librement dans la liste offerte par Evolis 23 (principe du syndicat «à la carte»).

Par conventionnement, une mise à disposition de personnel ou de matériel est rendue possible.

Dans sa gouvernance, Evolis 23 dispose de plusieurs organes consultatifs et/ou décisionnels qui sont :

  • le comité syndical qui réunit 131 membres délégués, qui représentent les collectivités adhérentes à Evolis 23 qui ont transféré leur compétence déchets, et/ou voirie, et/ou assainissement au syndicat. Il se réunit 4 fois par an et vote les décisions les plus importantes (budgets, effectifs, tarifs, choix stratégiques). C’est l’organe essentiel du syndicat.
  • le bureau syndical qui réunit 23 membres délégués, issus du comité syndical et représentant Evolis 23 de façon restreinte. Il se réunit mensuellement, tout au long de l’année. Il prend les décisions courantes et prépare les décisions qui sont soumises au comité syndical.
  • les commissions thématiques qui réunissent des élus du comité syndical. Elles sont au nombre de 3 en plus du Comité Technique (CT), de la Commission Affaires Générales et de la Commission d’Appel d’Offres (CAO). Elles travaillent sur les différents secteurs d’activité d’Evolis 23 (Déchets, Voirie, Assainissement) et se réunissent selon les besoins, tout au long de l’année. Organes consultatifs du syndicat, les commissions jouent le rôle de groupes de travail dans lesquels les projets et les problématiques, examinés en détail, sont discutés et orientés. Les élus membres des commissions donnent un avis qui éclaire les décisions du bureau ou du comité syndical.
  • les groupes de travail spécifiques qui réunissent les élus volontaires pour travailler sur divers projets. Ces groupes de travail sont mis en place en fonction des besoins de suivi des projets (ex: Prévention des déchets, Tarification Incitative, Pénibilité).

Evolis est un syndicat mixte d’aménagement durable regroupant 100 communes adhérentes, 140 salariés avec un budget de 200 millions d’euros par an. Le comité syndical compte 131 membres avec un bureau de 23 membres.

Concernant le Service Déchets, le financement du service public de collecte et de traitement des déchets du territoire se fonde sur un impôt : la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM) appliquée à l’ensemble des usagers et basée sur le bâti foncier, et son corollaire, la Redevance Spéciale pour les professionnels. Cette fiscalité vient compléter les recettes industrielles et les soutiens des éco-organismes.

Les domaines d’intervention sont les déchets, l’assainissement, la voirie et l’eau.

La gestion des déchets concerne 90 communes, 65 000 habitants, 65 agents, 9 déchetteries, un centre de tri des déchets recyclables, une installation de stockage des déchets non dangereux, 5 installations des déchets inertes, 2 plateformes de broyage des déchets verts, un parc de 20 camions (Bennes Ordures Ménagères, polybennes), etc.

Les services apportés aux usagers par Evolis 23 sont :

  • la mise à disposition de bacs et sacs : Evolis 23 fournit aux usagers les bacs bleus et marron nécessaires à la collecte. Pour obtenir un bac supplémentaire, un plus grand ou un plus petit, les usagers s’adressent directement à Evolis 23.
  • la mise à disposition de composteurs et broyeurs : Dans le cadre de la politique de prévention des déchets, Evolis 23 propose aux usagers qui le souhaitent des broyeurs à déchets verts (prêt gratuit) et des composteurs à bio déchets.
  • la mise à disposition de bacs et gobelets pour les éco manifestations : Pour aider les collectivités ou associations à mieux gérer les déchets lors de manifestations qu’elles organisent et pour aider à trier ou produire moins de déchets, Evolis 23 propose des supports de collecte spécifiques, des gobelets réutilisables et la sensibilisation au tri et à la prévention auprès des bénévoles.
  • l’accès aux déchèteries : Tous les habitants d’Evolis 23 ont accès aux différentes déchèteries, voire à celles des collectivités partenaires pour les communes plus excentrées. L’accès est également possible aux entreprises ou collectivités mais sous certaines conditions.

A l’issue de la communication, l’équipe de Ziniaré, après avoir apprécié positivement l’organisation et l’esprit de mutualisation qui prévaut à Evolis, a promis de s’inspirer de cette expérience pour la gestion des déchets dès retour au pays.

La bonne nouvelle est que, au-delà de l’accompagnement technique et technologique envisagé, Evolis 23 et SYDED sont disposés à apporter un financement pour la mise en œuvre du plan à hauteur de 5 000 € chacun dans l’immédiat.

Une visite guidée a été organisée par le directeur en compagnie des vice-présidents et de la délégation de Ziniaré.

Ainsi, la visite du site d’Evolis23 a été faite à la déchèterie, au centre de tri, au quai de transfert et au centre d’enfouissement. Une expérience très enrichissante et très édifiante pour la délégation burkinabè qui a sollicité un accompagnement en poubelles et en moyens roulant. Elle a eu une oreille attentive de la part de Evolis 23 pour opérationnaliser son plan. Un déjeuner a été offert à l’équipe par les élus de Evolis à la brasserie Cazinoth, sise à la commune de Noth.

A la suite, l’équipe s’est rendue à Guéret pour rencontrer le personnel du Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement (CPIE). Cela a donné l’occasion aux deux entités d’échanger sur un projet de création d’un parc de biodiversité à Ziniaré et dont l’accompagnement technique et financier de partenaire est requis. La commune de Ziniaré a obtenu la promesse ferme d’une assistance du CPIE, à travers son président du conseil d’administration, Jean-Bernard DAMIENS et des deux codirecteurs, Stéphane VASSEZ et Isabelle SAINTEMARTINE, pour la réalisation de ce projet, à travers un appui technique et dans la recherche de partenaires financiers.

En fin de soirée la délégation s’est rendue au siège du comité de jumelage Guéret-Zitenga pour une visite de courtoisie car ce partenariat est un exemple de coopération Nord-Sud qui mérite d’être encouragé au regard de son apport pour la région du Plateau central en général et la province de l’Oubritenga en particulier.

En effet, pour ne citer que quelques actions réalisées récemment, un fils de Zitenga, Madi NACOULMA, séjourne Guéret pour ses études supérieures dans le cadre de ce jumelage. En plus du matériel médical a été offert au Centre Médical avec Antenne chirurgicale (CMA) de Ziniaré. Le décès brutal du maire de Zitenga Ouilma Soumaïla SINARE, a marqué les esprits au cours de la rencontre.

Quelques points d’intérêt sont ressortis des échanges :

  • La poursuite de l’accompagnement de la commune en matière d’équipement sanitaire ;
  • La disponibilité de Guéret d’accueillir et former un bibliothécaire de la commune ;
  • L’accueil de jeunes de la commune pour la formation universitaire.

Les Guéretois ont marqué leur joie pour cette initiative tout en prodiguant quelques conseils pour le bien-être de la population locale.

Le troisième jour s’est achevé également dans une ambiance bon-enfant.

Le quatrième jour, à savoir le jeudi 17 janvier 2019, a été consacré à une visite au Maire de Guéret, à une visite au Président de la Communauté d’Agglomération du Grand Guéret, à la présentation de la collecte sur la ville de Guéret et les colonnes enterrées, à une interview à Radio Pays de Guéret (jumelée avec Radio Vénégré à Ziniaré).

A l’hôtel de ville de Guéret, le Maire de Ziniaré a été reçu par son homologue Michel VERGNIER. A ses côtés, il avait ses collaborateurs et des élus pour échanger sur la coopération décentralisée. Le Maire de Ziniaré a décliné les objectifs de la mission et son homologue a marqué son accord pour renforcer la coopération Nord-Sud.

Faisant suite à la visite de courtoisie due au Maire de Guéret, les techniciens de Evolis 23, Madame Laurence Dalage TEITON avec son assistant, ont procédé à une présentation d’un autre mode de collecte des déchets sur la ville de Guéret à travers  les colonnes enterrées et la technique du compostage collectif.

En effet, le choix de cette technique est motivé par les problèmes de circulation (stationnements gênants, circulation des rues piétonnes) et l’application des recommandations CRAM liées aux charges lourdes à soulever.

Avec les colonnes enterrées, certains avantages sont apparus (pas de circulation nécessaire en rue étroite ou piétonne, une meilleure intégration visuelle, la fin des sacs déchirés, la liberté de dépôts à toute heure, le lavage systématique, une meilleure collecte du verre, etc.)

Le système mis en place couvre 375 foyers (700 usagers) avec 25 colonnes en 7 emplacements à travers la ville pour 150 colonnes à terme. Le Montant total de l’investissement  est de 450 000€ TTC. Des amendes sont prévues jusqu’à 150 € pour les récidivistes qui déposent les déchets hors des colonnes enterrées.

La délégation de Ziniaré a également apprécié ce mode de collecte qui intègre l’esthétique de l’aménagement urbain et la maîtrise des odeurs dégagées tout en employant très peu de personnel.

La suite c’est la visite d’un dispositif de compostage collectif au pied d’un immeuble et de la visite du centre de collecte et de tri de Guéret.

Dans l’après-midi, la délégation s’est rendue au siège de la Communauté d’Agglomération du Grand Guéret où elle a été reçue par le Président Eric CORREIA et 3 vice-présidents.

Le président a alors procédé à une présentation de sa structure, ses compétences, son fonctionnement, avant de citer quelques réalisations sur le territoire.

En effet, l’objet de cette agglo est la coopération intercommunale. Elle est constituée sous forme d’un Etablissement Public de Coopération Intercommunale régit par le CGCT et regroupant des communes ayant choisi  de mener un projet de territoire et développer plusieurs compétences en commun. Elle compte 25 communes membres avec une population de 30 387 habitants.

Les compétences obligatoires sont le développement économique, l’aménagement de l’espace communautaire, l’équilibre social de l’habitat, la politique de la Ville dans la Communauté, l’aire d’accueil des gens du voyage, la collecte et traitement des déchets des ménages.

Les compétences optionnelles sont la création/aménagement/entretien de la voierie communautaire, et gestion de parcs de stationnement d’intérêt communautaire, la protection et mise en valeur de l’environnement et du cadre de vie, la construction, aménagement, entretien et gestion d’équipements culturels et sportifs d’intérêt communautaire, l’action sociale d’intérêt communautaire, l’aménagement et gestion d’immobiliers en vue de la création de pôles et/ou maisons de santé pluridisciplinaires, l’étude, aménagement et gestion des équipements touristiques, sportifs et socio-éducatifs sur divers sites, le développement touristique, l’étude, construction et gestion d’une fourrière chargée de récupérer les chiens errants sur le territoire de l’Agglo, l’étude, construction et gestion d’un crématorium.

L’exécutif et l’instance délibérative sont animés par un Président et 14 Vice-Présidents, un Conseil Communautaire de 56 délégués, un Bureau Communautaire composé de tous les Maires et des Vice-Présidents, des délégués communautaires ayant reçu délégation du Président pour le suivi de certains dossiers (Hébergements touristiques…).

Au titre des projets déjà réalisés sur le territoire, on peut citer :

  • Création d’un Centre de Ressources Domotiques ;
  • Création et gestion d’un tiers-lieu des pratiques numériques ;
  • Réalisation d’une Aire d’Accueil et de Promotion des activités économiques et touristiques : l’Aire des Monts de Guéret ;
  • Soutien aux initiatives locales pour favoriser la création d’entreprises ;
  • Aménagement de terrains destinés à l’accueil d’entreprises ;
  • Extension de diverses zones ;
  • Exploitation d’un réseau d’eau industrielle ;
  • Développement du haut débit ;
  • Diverses actions d’ingénierie dans l’enseignement supérieur, la recherche scientifique et technologique ;
  • Gestion de réseaux d’eaux pluviales ;
  • Zones d’aménagement concerté d’intérêt communautaire ;
  • Aménagement de la rivière Gartempe et ses affluents, et de la rivière Creuse et ses affluents ;
  • Création d’un réseau de Transport Public : agglo’Bus ;
  • Programmes Locaux de l’Habitat ;
  • Opérations Programmées d’Amélioration de l’Habitat ;
  • Mise en œuvre de dispositifs financiers d’incitation à la rénovation des façades d’immeubles dans les périmètres définis par le règlement de la collectivité ;
  • Création d’une Aire d’Accueil des Gens du Voyage ;
  • Etablissement d’un contrat de Ville ;
  • Lutte contre la pollution de l’air, les nuisances sonores, soutien aux actions de maîtrise de la demande d’énergie, collecte et traitement des déchets des ménages et assimilés ;
  • Service Public d’Assainissement Non Collectif ;
  • Etudes sur projet éolien ;
  • Eco village de St-Christophe ;
  • Bibliothèque Multimédia et réseau intercommunal de lecture publique ;
  • Etude et construction et la gestion d’un centre aqualudique ;
  • Parc Animalier des Monts de Guéret ;
  • Gîtes ruraux ou hébergements légers de loisirs ;
  • Soutien financier apporté à l’Office de Tourisme du Grand Guéret ;
  • Aménagement de Circuits VTT ;
  • Pôle Nature (randonnées pédestre, équestre, courses d’orientation, VTT, pêche, escalade, parapente, canoë kayak) ;
  • Arboretum sis en forêt de Chabrières ;
  • Fourrière chargée de récupérer les chiens errants ;
  • Construction et la gestion d’un crématorium ;
  • Aménagement et gestion d’immobiliers en vue de la création de Pôles de Santé ;
  • Soutien financier apporté par la Communauté d’agglomération du Grand Guéret à la Banque alimentaire de la Creuse ;
  • Accueil de la Petite Enfance

A l’issue de la communication, le maire de Ziniaré a promis de s’inspirer de cette organisation pour des résultats encore tangibles une fois de retour au pays. Le président de l’agglo s’est montré disponible pour des échanges Nord-Sud.

La suite et la fin de cette journée a été le passage à la Radio Pays de Guéret (RPG) où le Maire a accordé une interview de 30 minutes au directeur de la radio. Au cours de cet entretien, le Maire a décliné l’objet de la mission, l’état des lieux de la gestion des déchets dans la commune de Ziniaré, son appréciation du système de collecte et de traitement des déchets observé dans la région ainsi que les perspectives qui se présentent dès le retour au pays.

Le cinquième jour dernier jour de travail impliquant les acteurs de la mission, le vendredi 18 janvier, a été a été mis à profit pour faire le bilan conjoint de la mission avant la cérémonie d’au revoir organisée à l’honneur de la délégation de Ziniaré.

Tour à tour, la commune de Ziniaré, Evolis 23 et Syded ont chacun fait ressortir les acquis engrangés durant la semaine de travail.

Pour les besoins de Connect qui est l’organisme organisateur de la mission, un questionnaire a été rempli en vue de l’évaluation de la mission.

A l’issue des travaux un entretien a été organisé par la presse locale. Des journalistes de France Bleu et du journal en ligne les Montagnes se sont entretenus avec le Maire.

La journée s’est terminée aux environs de 12 heures par le cérémonial d’au revoir, en présence de nombreuses personnalités et des agents administratifs de Evolis 23 et de SYDED.

Avant de prendre congé de ses hôtes, le Maire de Ziniaré a promis d’exploiter judicieusement l’expérience et les enseignements pratiques reçus avant de les inviter à visiter sa belle ville qu’est Ziniaré.

Arrivés à l’Hôtel Ibis Paris Airport le vendredi à 22 heures, c’est à bord du vol Air France 914 que la délégation s’est envolée pour Ouagadougou le samedi 19 janvier où elle est arrivée à 21 heures 26 minutes.

Actions à poser dans l’immédiat

  1. Elaboration d’outils et formation des enseignants sur la gestion des déchets
  2. Education/sensibilisation dans les écoles
  3. Sensibilisation de la population pour un changement de comportement
  4. Acquisition de nouveaux types de poubelles adaptées aux tricycles
  5. Recensement des ménages de la commune
  6. Sensibilisation des propriétaires et locataires des celibateriums

Les principaux acquis et points d’intérêt de la mission :

SYDED ET EVOLIS 23

  1. Mutualisation des ressources ;
  2. L’élaboration de projets (appels à projet) sous régional et Union européenne et auprès d’autres organismes ;
  3. Recommandation auprès d’autres communes du Nord ;
  4. Formalisation de la coopération ;
  5. Octroi de matériel (poubelles, bacs à ordures, camions bennes et autres).

CPIE

  1. Création d’un parc de biodiversité : le CPIE doit proposer une feuille de route ;
  2. Un contact doit être fait à la Nouvelle Aquitaine par Jean Bernard DAMIENS et à Pôle ressources par le Maire.

Jumelage Guéret-Zitenga

  1. Accueil et placement de jeunes pour formation ;
  2. Santé (à travers l’équipement des CSPS et du CMA) ;
  3. Education à travers le renforcement de la bibliothèque.

Agglomération Grand Guéret

  1. Bibliothèque à (comité de jumelage)
  2. Voyages d’échanges d’expériences avec les élus de la Communautés des communes

 

Remerciements à

  • CONNECT et son mécanisme de financement Platforma pour avoir permis et facilité la présente mission ;
  • Evolis 23 pour avoir organisé convenablement la mission et rendu le séjour agréable ;
  • SYDED pour la qualité des enseignements reçus ;
  • La région Nouvelle Aquitaine pour son accompagnement ;
  • La région Plateau central pour son accompagnement ;
  • Les élus de Evolis 23, de Syded, de Guéret, de Agglo Grand Guéret, de la commune de Noth, de la Souterraine
  • Monsieur Jean-Bernard DAMIENS pour son implication personnelle et son engagement dans la réussite de la mission ;
  • Monsieur Guillaume pour sa disponibilité et son accompagnement.

Reconnaissance de la nation burkinabè a des citoyens nécessitants : le maire de la commune de Ziniaré fait médaillé d’honneur des collectivités locales

Le Maire de la commune de Ziniaré a été fait médaillé d’honneur des collectivités locales le Mardi 11 Décembre 2018 à la place du gouvernorat de Ziniaré. Cette distinction lui a été décernée à l’occasion de la célébration régionale de la fête de l’indépendance de notre pays, le BURKINA FASO.

C’est donc entouré de parents, d’amis, de collègues Maires, de membres du personnel municipal que le Maire Pascal COMMPAORE a reçu cette distinction honorifique des mains des autorités régionales du plateau central.

L’organisation de la fête de l’indépendance a été un succès : les populations sont venues nombreuses pour participer à l’évènement et manifester leur patriotisme. Ainsi la grande place du gouvernorat a été prise d’assaut par les populations venues vivre la cérémonie marquée par le défilé des représentants des 20 communes que compte la région, des ONG et associations, des établissements et centres de formation, de même que les militaires et paramilitaires.

Au cours de cette journée 53 médailles furent décernées à des personnes morales et physiques 15 médailles d’honneur des collectivités locales, 18 Chevaliers de l’ordre du mérite Burkinabè, 11 Chevaliers de l’ordre du développement rural, 7 Chevaliers de l’ordre de l’étalon, 1Officier de l’ordre de l’étalon et 1 Officier de l’ordre des mérites burkinabè.

Le bâton de pèlerin du Maire de la Commune de Ziniaré pour impulser le développement local 

Monsieur Pascal COMPAORE, Maire de la Commune de Ziniaré a séjourné du 13 au 27 Juillet 2018 à Bistagno dans la Province d’Alessandria, Région de Piémont en Italie, sur invitation de son Collègue Maire, Madame Céleste MALERBA, en vue des échanges de partenariat et de coopération. Deux semaines durant, les échanges se sont beaucoup focalisés sur plusieurs points et avec plusieurs partenaires notamment la région de Piémont, la commune de Bistagno, la commune de Cuneo, la commune d’Aqui-Terme, la commune de Canelli, la coopérative CRESCERE-INSIEMME, l’ONG-LVIA, le consulat du Burkina à Milan, des visites terrain et la signature de convention pour le projet « Jeunes au centre » d’un coût de financement de 40 000 000 FCFA.

En rappel les objectifs assignés à ce voyage étaient les suivants :

  • Présenter le plan communal 2017-2021 de la Commune de Ziniaré ;
  • Echanger sur des projets de développement ;
  • Visiter quelques initiatives locales dans les domaines  économique, environnemental et social ;
  • Signer une convention avec la commune sœur pour la mise en œuvre des activités du projet « Jeunes au centre » au profit de la Commune de Ziniaré.

Durant son séjour italien, Monsieur le Maire a eu plusieurs séances de travail sur des questions diverses mais surtout centrés sur le partage d’expériences en matière de planification locale, de gestion locale et développement local.

 

A LA REGION DE PIEMONT

La séance de travail avec les autorités de la région Piémont a connu la présence de plusieurs personnalités de la Coopération décentralisée dont Madame la Ministre Régionale Monica Cerutti et Monsieur Giorgio Garelli. Ce fut l’occasion de faire le tour du projet qui sera mis en œuvre dans sept communes du Burkina Faso dont la Commune de Ziniaré et qui concerne la promotion des activités et la création de microentreprises au profit des jeunes.

 

A LA COMMUNE DE BISTAGNO

Le Maire de Ziniaré a été accueilli par la première Bourgmestre de la Commune de Bistagno, Madame MALERBA Céleste.

A la Commune de Bistagno, plusieurs rencontres d’échanges dont la séance de travail sur le projet « JEUNE AU CENTRE », la séance de travail sur le Plan communal de développement de Ziniaré (2017-2021), la participation à une session du Conseil Municipal de Bistagno, qui, soit dit en passant, est composé de 11 conseillers dont 3 femmes.

 

A LA COMMUNE DE CUNEO

A Cuneo, Commune siège de l’ONG-LVIA et chef-lieu de province, le Maire de Ziniaré a été accompagné par Monsieur le Président de LVIA et du Directeur Général de LVIA. Ils ont été reçus par le Maire de Cuneo, Monsieur Federico BORGNA. Apres avoir présenté la Commune de Ziniaré à Monsieur le Maire de Cuneo, celui-ci a remercié la délégation de Ziniaré pour la considération et a montré sa disponibilité à travailler avec la Commune de Ziniaré et ce, pour mettre en œuvre des projets qui seront définis de commun accord. L’ONG-LVIA a donc été sollicité pour accompagner les deux communes dans cette dynamique.

A LA COMMUNE D’AQUI-TERME

Une rencontre a lieu à la municipalité avec la présence du Maire de Aqui-Terme, Monsieur Lorenzo LUCCHINI, du Maire de Bistagno et du Directeur général de la Coopérative CRESCERE INSIEME, Monsieur Giorgio PENNA. Les échanges ont tourné autour de la gouvernance locale, de l’aménagement du territoire et de la promotion de la culture.

En effet, cette commune est très riche en sites touristiques. Le nom de la Commune tire sa source d’une source d’eau thermale. L’eau qui jaillit atteint une température de 74,5°C avec un débit de 560 litres d’eau par minute. Elle est chargée en minéraux et sa composition chimique l’a défini comme une source thermale sulfureuse et salso-bromo-iodique et est utilisé pour traiter plusieurs maladies dont les affections  rhumatismales, la pneumonie, les affections gynécologiques et ORL.

En outre, il y a la visite du musée de Lucio Fontana (né en 1899 à Rosario de Santa Fe) avec ses 34 œuvres qui visent à fournir au visiteur un témoignage aussi complet que possible de la déclinaison du concept spatial proposé par Fontana dans les différentes formes d’expression à travers des techniques particulières de réalisation.

 

A LA COMMUNE DE CANELLI

A Canelli également, il y a eu des échanges très fructueux avec le Maire, Monsieur Marco GABUSI. Les échanges ont porté sur l’immigration des jeunes africains en Europe, la gouvernance locale et les potentialités de la Commune. A ce niveau, il faut souligner que la Commune de Canelli est montagneuse est déclarée Patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

A LA COOPERATIVE CRESCERE-INSIEMME

La Coopérative CRESCERE INSIEME est l’un des acteurs de la mise en œuvre du Projet « Jeune au centre » en tandem avec la Commune de Bistagno. Le Maire de Ziniaré a eu des échanges avec les premiers responsables de cette coopérative et a visité les différentes réalisations de la Coopérative.

Présidée par Madame Alessandra ALFRANI, la Coopérative fort de plus de 2000 membres a plus de 25 années d’existence. Avec une équipe technique, elle conduit les activités de l’éducation, du service social, des formations,  de l’accompagnement des immigrés en Italie pour une insertion sociale en Italie et un retour réussi dans leur pays d’origine. Sans oublié la société de coopérative agricole sociale MARAMAO qui est un véritable champs d’école en matière de production et commercialisation de produits agricoles mais aussi en matière d’accompagnement des jeunes immigrés en Italie.

 

AU SIEGE DE L’ONG-LVIA

Au siège de LVIA, ce fut l’occasion d’échanger avec le Président et le Directeur Général, des activités de la Commune de Ziniaré à travers la mise en œuvre du PCD. Avec Mr Italo RIZZI, Directeur de LVIA, il s’agit de discuter de l’implication des jeunes et des OSC dans l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi évaluation du PCD. La mise en œuvre du Projet « Jeunes au centre » n’a pas été en reste car c’est la LVIA qui va suivre les activités sur le terrain dans les sept communes au Burkina Faso.

Enfin, il y a eu des échanges sur les points qui peuvent être inscrits dans le document de propositions d’action à soumettre à Monsieur le Maire de Cuneo.

 

AU CONSULAT DU BURKINA A MILAN

Pendant son séjour le Maire a rendu une visite de courtoisie au Consul général du Burkina à Milan. Absent de Milan pour la Conférence des Ambassadeurs au Burkina, l’édile de Ziniaré été reçu par Madame Beatrice YAMEOGO/SANOU, Consul chargé des affaires juridiques avec qui, il a eu des échanges qui ont porté sur la conduite des affaires communales et la gestion des partenariats de la coopération décentralisé. Elle a présenté les initiatives développées par l’Italie au Burkina et plaider pour une pérennisation du partenariat ZINIARE-BISTAGNO.

 

DES VISITES TERRAIN

Durant le séjour, le bourgmestre de Ziniaré a mis à profit pour visiter les réalisations sur le terrain qui peuvent inspirer la gestion communale. Il s’agit :

 

  • De la SOCIETA PUBLICCA PER IL RECUPERO ED IL TRATTAMENTO DEI RIFIUTI (SRTspa)

Le maitre a visité cette immense société de gestion des déchets urbains. Toute une chaine est mise en œuvre avec une technicité très avancée. Un rêve pour la Commune de ZINIARE qu’on sait que le système de gestion des déchets urbains est embryonnaire. D’où cette visité guidée avec le Directeur général de la société Mr Andrea FIRPO et de son Président. Un plaidoyer a été fait avec le soutien du Maire de Bistagno quant à l’accompagnement de la Commune de Ziniaré. Le maire a donc saisi cette opportunité pour inviter les premiers responsables à une visite officielle à Ziniaré pour une inspection terrain avant tout accompagnement si cela s’avère fructueux.

 

  • De la Cattedrali Sotterrance BOSCA qui produit de vins de marque « BOSCA ».

Une société fondé depuis 1831 et a été déclarée Patrimoine mondiale de l’UNESCO. Elle reçoit des milliers de visiteurs par jour. Véritable attraction, la société BOSCA fait partie des grandes usines de fabrique de vins par la méthode classique. Une visite très édifiant quant à la noblesse et à la technicité de l’activité.

 

  • De la Société de production de vin CASCINA BARISEL.

Un peu plus modeste comparativement à la Société BOSCA, ce vigneron, CASCINA BARISEL, appartient à une famille légendaire dans le domaine du vin. Cette société familiale emploie trois personnes et produit plus de 1000 litres de vin par jour.

 

DE LA SIGNATURE DE CONVENTION POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET « JEUNES AU CENTRE »

Durant le séjour, nous avons procédé à la signature de la convention de mise en œuvre du Projet « Jeune au Centre » qui sera financé par la région Piémont, la Commune de Bistagno, la Coopérative CRESCERE INSIEME et la Commune de ZINIARE.

D’un coût global de 61 000 euros (environ 40 000 000 FCFA), ce projet d’une durée de deux ans vise à créer ou renforcer des centres de services pour l’emploi et l’entreprenariat des jeunes et la mise en place d’activités commerciales proposées par les jeunes avec l’achat de fourniture et d’équipement.

 

Malgré la barrière linguistique, la Commune de Ziniaré, à travers son maire, a eu une oreille attentive du côté italien avec des perspectives fort intéressantes pour le développement de la Commune.

Remerciements et reconnaissance à tous ceux qui ont œuvré pour la réussite de cette mission. Il s’agit notamment:

  • De Madame le Maire de Bistagno Céleste MALERBA ;
  • Des Maires de Aqui-Terme, Canelli, Cuneo ;
  • De Madame Alessandra, Présidente de la Coopérative CRESCERE INSIEME et ses collaborateurs ;
  • De Monsieur Oumarou LENGLENGUE ;
  • A toutes celles et tous ceux du Nord qui ont contribué à la réussite de la mission.

Région du Plateau Central : Les paramètres agro-climatiques pour l’agriculture dans les provinces de l’Oubritenga et du Kourweogo

L’Agence Nationale de la Météorologie (ANAM) avec l’appui du programmeBRACED, un programme intervenant dans la résilience  au niveau des provinces de l’Oubritenga et du Kourweogo a publié les prévisions saisonnières  pour l’agriculture dans les deux provinces.

Pour le début des dates probables d’installation précoces de la saison des pluies (1an sur 5) serait du 16 au 20 mai et du 21 au 25 mai dans les deux provinces,

Pour le début des dates  probables  d’installation  moyennes de la saison des pluies (1an sur 2) serait du 1er au 5 juin et du 06 au 10 juin,

Quant à l’installation tardive de la saison des pluies, le début des dates probables  peut être  du 26 au  30 juin et du 1ER au 05 juillet.

Pour ce qui concerne le début des dates de fin précoce de la saison des pluies dans les deux provinces  sera du 06 au 10 septembre et du 11 au 15 septembre prochain .

Quant au début des dates probables de fin moyenne de la saison des pluies (1an 2) peuvent aller du 26 au 30 septembre et du 01 au 05 octobre  prochain pour les deux provinces et le début des dates probables de fin tardive de la saison des pluies peut être du 16 au 20 octobre  et du 21 au 25 octobre

La longueur moyenne de la saison des pluies  est de 125 jours pour les communes  de Nagreongo, Absouya, Loumbila et Ziniaré dans la province de l’Oubritenga,  les communes de Laye et de Sourgoubila dans la province de Kourweogo,

La longueur serait de 116 jours pour les communes de Boussé, Niou, Toéghin pour le Kourweogo et pour celle de l’Oubritenga les communes de Ourgou-Manga, Dapelego , Zitenga.

 

pluie du 10 juin dans le kourweogo. crédit photo: radio vénégré

Des conseils agrométéorologiques ont accompagné les paramètres agroclimatiques pour l’agriculture

Il s’agit entre autres des conseils pour des prévisions d’une saison humide à très humide, des prévisions  d’une saison normale à humide, et des prévisions d’une saison normale à sèche.

Enfin la présentation des durées (jours) des séquences sèches climatiques des stations de Boussé et de guilongou sur la période de 1981 – 2010 .

La Commune de Ziniaré célèbre l’excellence à l’école primaire

Le jeudi 12 juillet 2018, Ziniaré était en fête. Et pour cause, les acteurs de l’éducation se sont retrouvés dans la salle de spectacle pour célébrer l’excellence à l’école primaire. L’évènement a été chapeauté par la Coordination Communale des COGES (CCC) avec l’appui de la Commune. C’est Madame  Juliette COMPAORE/COMPAORE, Coordonnatrice exécutive de l’ONG-ASMADE qui a été désignée comme marraine de la présente édition avec Monsieur le Maire de la Commune comme président.

Le thème de la présente édition est : « Promouvoir la santé pour une éducation de qualité au service du développement local ».

La cérémonie a été très riche en couleur et emprunte de beaucoup d’émotion. Trois interventions ont ponctué cette fête des scolaires.

Le Président de la CCC, Monsieur Bertrand SAWADOGO, a dans son intervention, remercié l’ensemble des partenaires qui ont accompagné cet évènement, avec une reconnaissance particulière à la marraine qui n’a ménagé aucun effort pour soutenir l’activité en acceptant associer son image et celle de son ONG à la cérémonie.

Quant à la marraine, elle a remercié les organisateurs pour l’avoir désigné comme marraine pour servir de modèle aux futurs bâtisseurs du pays. Elle a renouvelé sa disponibilité à toujours œuvrer aux côtés de la population en général et des élèves en particulier pour un bien-être global au profit de tous. Elle a profité expliquer quelques services offerts par son ONG dans le domaine des mutuelles de santé. Elle a exhorté l’ensemble de la population à adhérer à ces mutuelles pour une meilleure prise en charge sanitaire. Elle a également prodigué des encouragements et des conseils aux lauréats du jour pour des succès encore plus probants.

Monsieur DEME Salif Bruno, vedette de la chanson moderne et la troupe des enfants de CDE-BF0122 ont assuré l’animation artistique.

Dans l’intervention de Monsieur le Maire de la Commune, il ressort, qu’à l’issue des examens scolaires de la session 2018, des résultats très satisfaisants. En effet, la commune a réalisé un taux de 77,88% en 2018 contre 64,83% en 2016 et 76,60% en 2017. Avec ce taux, la commune de Ziniaré se classe 1ère sur les 7 communes. La CEB de Ziniaré 2 est la meilleure de toute la région avec un taux de succès de 79,71%.

Les résultats globaux au CEP se présentent comme suit :

  • Région du Plateau Central : 65,15% soit 13 129 admis sur 20 153 candidats présentés ;
  • Province de l’Oubritenga : 65,21% soit 4567 admis sur 7 003 candidats présentés ;
  • Récapitulatif des résultats des CEB de la Province :
  1. Absouya : 59,30
  2. Dapelogo 1 : 71,05
  3. Dapelogo 2 : 78,33
  4. Loumbila : 52,73
  5. Nagréongo : 64,15
  6. Ourgou-Manéga : 42,36
  7. Zitenga 1 : 53,27
  8. Zitenga 2 : 63,64
  9. Ziniaré 1 : 76,38
  10. Ziniaré 2 : 79,71
  11. Ziniaré 3 : 77,56

Après avoir loué les mérites de l’ensemble des acteurs pour les résultats engrangés, le Maire a exhorté les acteurs à garder le cap pour les années à venir. Pour ce faire, il a rassuré les acteurs que la commune restera toujours engagée sur les questions de l’éducation conformément aux inscriptions contenues dans la Plan Communal de Développement 2017-2021.

S’agissant du palmarès et des récompenses, les grands lauréats sont:

  • l’élève SAM Amdia Nelly Irvane de l’école Les Saints Innocents avec  151/160 points soit 9,44/10 de moyenne. Sa récompense est composée de:-1 Compte d’épargne CNE de 50 000 FCFA,

    -1 Vélo

    -1 lampe solaire

    -1 Sac d’écolier

    -1 lot de fournitures scolaires

    -1 Enveloppe de 5 000 FCFA

    – Une assurance maladie

  • au niveau des enseignants, c’est Madame BARRY/BAKO Céline de l’école Ziniaré A avec 76 admis sur 76 présentés soit 100% qui a été reconnu meilleur enseignant 2018 de la commune. Sa récompense est composée de: ‘une Motocyclette d’une valeur de 425 000 FCFA, d’un certificat de mérite.
  • Les enseignants SAWADOGO K. J. Jean Baptiste (Saint Paul) et SAWADOGO/ ZONGO Zoenabo (Ziniaré B) ont eux aussi vu leur mérite récompensé par un ordinateur portable et un certificat de mérite pour chacun.

Lauréats et RECOMPENSES EXCELLENCE 2018

  1. Elèves classés 5ème
Classe

ment

Nom et prénom(s) Ecole CEB Performances Nature du prix
3ème ex COMPAORE Mariam Pousg-Ziga Ziniaré 1 143,50 points soit 8,44 Pour chaque lauréat :

 

-1 Sac d’écolier

-1 lot de fournitures scolaires

– Une assurance maladie

3ème ex KONSIMBO Cheick Ali Ziniaré A Ziniaré1 143,50 points soit 8,44
1er ex SINARE Windyam Alan Nicaise Habib Les Saints Innocents Ziniaré3 151,50 points soit 8,91 de moyenne
1er ex. KALKOUMDO Pengdwendé Gaël Saint Paul Ziniaré3 151,50 points soit 8,91 de moyenne

 

  1. Elèves classés 4ème
Classe

ment

Nom et prénom(s) Ecole CEB Performances Nature du prix
3ème COMPAORE Issa Ziga Ziniaré2 Moyenne : 8,29  
2ème OUEDRAOGO Wend-Waoga Rose Florène Ziniaré A Ziniaré1 144 points soit 8,47 Pour chaque lauréat

 

-1 Sac d’écolier

-1 lot de fournitures scolaires

– Une assurance maladie

1ère PODA Nanwinnbarka Reine Abigaïl Zagbèga Ziniaré3 154 points soit 9,06 de moyenne

 

  1. Elèves classés 3ème
Classe

ment

Nom et prénom(s) Ecole CEB Performances Nature du prix
3ème OUEDRAOGO Maneguedbketa Raïssa Ziniaré B Ziniaré2 143 points soit 8,41 de moyenne Pour chaque lauréat :

 

-1 Chèvre

-1 lampe solaire

-1 Sac d’écolier

-1 lot de fournitures scolaires

– Une assurance maladie

2ème ex KAGAMBEGA Abdoul-Razak Ziniaré A Ziniaré1 145 points soit  8,53 de moyenne
2ème ex BAGUIAN Abdoul Kohar Ziniaré A Ziniaré1 145 points soit  8,53 de moyenne
1er OUEDRAOGO Ludovic Les Saints Innocents Ziniaré3 155 points soit 9,12 de moyenne

 

  1. Elèves classés 2ème
Classe

ment

Nom et prénom(s) Ecole CEB Performances Nature du prix
4ème KOLOGO Wendmanegdo Josué Ziniaré A Ziniaré1 146,50 points soit 8,62 de moyenne Pour chaque lauréat :

 

-1 Chèvre

-1 lampe solaire

-1 Sac d’écolier

-1 lot de fournitures scolaires

– Une assurance maladie

2ème ex ILBOUDO Sougrinoma Marie Ange Ziniaré B Ziniaré2 149,50 points soit 8,79 de moyenne
2èmeex ZEMDE Mahamadi Ziniaré B Ziniaré2 149,50 points soit 8,79 de moyenne
1er BAYAMBA Yidenpin Eliel Myria Les Saints Innocents Ziniaré3 159 points soit 9,35 de moyenne

 

  1. Meilleurs élèves de chaque CEB
Classe

ment

Nom et prénom(s) Ecole CEB Performances Nature du prix
3ème COMPAORE Abzèta Ziniaré Natenga Ziniaré1 149 points soit 8,76 de moyenne Pour chaque lauréat :

 

-1 Vélo

-1 lampe solaire

-1 Sac d’écolier

-1 lot de fournitures scolaires

-1 Enveloppe de 5 000 FCFA

– Une assurance maladie

2ème THIOMBIANO Bouchiratou Ziniaré B Ziniaré2 151,50 points soit 8,91 de moyenne
1ère SAM Amdia Nelly Irvane Les Saints Innocents Ziniaré3 151/160 points soit 9,44/10 de moyenne

 

  1. Enseignants ayant réalisé un taux de réussite d’au moins 90%
Classe

ment

Nom et prénom(s) Ecole CEB Performances Nature du prix
13ème TAPSOBA R. Arsène Ladwenda Ziniaré3 19 admis sur   21 présentés soit 90,48% Pour chaque lauréat :

 

-1 Sac en cuir

-1 lot de fournitures

-1 certificat de mérite

11ème BOGRE Issa Ipala Ziniaré2 30 admis sur  33 présentés soit 90,91%
10ème DIANOU H. Michel Kartenga Ziniaré1 23 admis sur  25 présentés soit  92%
9ème OUEDRAOGO/NEYA Alizeta Kouila Ziniaré3 26 admis sur   28 présentés soit 92,86%
8ème SOUBEIGA Mamounata Ziniaré Natenga Ziniaré1 53 admis sur 57 présentés soit  92,98%
7ème TOUGMA Elise Zagbèga Ziniaré3 57 admis sur   61 présentés soit 93,44%
6ème OUEDRAOGO/ SARRE Bilguissa Tamassa Ziniaré1 15 admis sur  16 présentés soit  93,75%  
5ème COMPAORE/ILBOUDO S. Françoise Bagadogo Ziniaré3 30 admis sur   32 présentés soit 93,75 %  
4ème OUEDRAOGO Zenabo Nakamtenga1 Ziniaré2 32 admis sur  34 présentés soit 94,12% Pour chaque lauréat :

 

-1 Sac en cuir

-1 lot de fournitures

-1 certificat de mérite

3ème YAMEOGO Ténin Gondogo Ziniaré1 35 admis sur 37 présentés soit 94,59%
2ème OUEDRAOGO Marou Boalin Ziniaré2 39 admis sur  41 présentés soit 95,12 %
1er BONTOGO Richard Tandaaga Ziniaré2 27 admis sur  28 présentés soit 96,43%

 

  1. Enseignants ayant réalisé un taux de réussite de 100%
Classe

ment

Nom et prénom(s) Ecole CEB Performances Nature du prix
3ème SARBA Abd Hamid Franco-arabe Laongo Ziniaré1 12 admis sur 12 présentés soit 100% -1 Sac en cuir………….

-1 lot de fournitures scolaires

-1 certificat de mérite

2ème SARI Mathieu Village d’enfants Ziniaré3 39 admis sur 39 présentés soit 100%
1ère CONGO Fidel Marie Les saints Innocents Ziniaré3 40 admis sur 40 présentés soit 100%

 

  1. Prix d’encouragement pour l’Ecole CROSE
Ecole Nature du prix
Centre de Rééducation et d’Orientation des Sourds et Entendants -5 Rames de papier

-1 Enveloppe financière de 10 000 FCFA

-1 attestation de reconnaissance

 

  1. Prix aux Meilleurs COGES
Ecole CEB Nature du prix
Moutti Ziniaré1 -1 enveloppe de 10 000 FCFA

-1 attestation de reconnaissance

Basbédo Ziniaré2
  Ziniaré3

 

  1. Meilleures CEB de la Commune
Classement CEB Performances Nature du prix
3ème Ziniaré1 527 admis sur  690 soit 76,38 % -15 Rames de papier

-2 Cartouches d’encre pour imprimante 05 A

-1 attestation de reconnaissance

2ème Ziniaré3 674 admis sur 869 soit 77,56% -15 Rames de papier

-2 Cartouches d’encre pour imprimante 05 A

-1 attestation de reconnaissance

1er Ziniaré2 616 admis sur 788 soit 79,70% -15 Rames de papier

-2 Cartouches d’encre pour imprimante 05 A

-1 enveloppe de 25 000 FCFA

-1 certificat de mérite

-1 attestation de reconnaissance

  1. Prix aux écoles ayant réalisé un taux de succès entre 90% et 100%
  CEB1  
47 Ziniaré A (Directeur : TONDE P. Aimé Désiré) -1 attestation de reconnaissance
48 Gondogo  (Directeur : NACOULMA Benjamen) -1 attestation de reconnaissance
49 Tamassa (Directeur : YOUGBARE Harouna) -1 attestation de reconnaissance
50 Ziniaré Natenga (Directeur : KANAN Jean Joseph) -1 attestation de reconnaissance
51 Kartenga (Directeur : DIALLO Oumarou) -1 attestation de reconnaissance
52 Franco-Arabe Laongo (Directeur : SARBA Abd Hamid) -1 attestation de reconnaissance
  CEB2  
53 Ziniaré B (Directrice : COMPAORE Elisabeth) -1 attestation de reconnaissance
56 Tandaaga (Directeur : SAVADOGO Assane) -1 attestation de reconnaissance
57 Boalin (Directeur : GUIGMA Dieudonné) -1 attestation de reconnaissance
58 Nakamtenga 1 (Directeur : SAWADOGO Marcel) -1 attestation de reconnaissance
59 Ipala (Directeur : BOGRE Issa) -1 attestation de reconnaissance
  CEB3  
61 Saint Paul (Directeur : SAWADOGO B. Emmanuel) -1 attestation de reconnaissance
62 Les saints Innocents  (Directrice : Sœur ILBOUDO Clarisse) -1 attestation de reconnaissance
63 Village d’enfants  (Directeur : OUEDRAOGO Simon) -1 attestation de reconnaissance
64 Bagadogo (Directeur : PODA D. Roger) -1 attestation de reconnaissance
65 Zagbèga (Directeur : KINDA Gomfissi) -1 attestation de reconnaissance
66 Kouila (Directrice : DIENDERE/PARE Lamou Awa) -1 attestation de reconnaissance
69 Ladwenda (Directeur : SAWADOGO Sammuel) -1 attestation de reconnaissance

 

  1. Meilleurs enseignants de chaque CEB de la Commune
Classe

ment

Nom et prénom(s) Ecole CEB Performances Nature du prix
2ème SAWADOGO K. J. Jean Baptiste Saint Paul Ziniaré3 43 admis sur 43 présentés soit 100% -1 ordinateur portable

-1 certificat de mérite

1ère SAWADOGO/ ZONGO Zoenabo Ziniaré B Ziniaré2 63 admis sur 63 présentés soit 100%

 

  1. Reconnaissance aux personnalités et structures
71 DPEPPNF -1 attestation de reconnaissance
73 ONG ASMADE -1 attestation de reconnaissance
74 KOURAOGO Mathieu -1 attestation de reconnaissance
76 PACOGES -1 attestation de reconnaissance

 

  1. Meilleur élève franco-arabe de l’excellence 2018
Classe

ment

Nom et prénom(s) Ecole CEB Performances Nature du prix
1ère SARBA Hannanate

(meilleure élève nationale) 

Franco-Arabe Laongo Ziniaré1 205,50/280 -1 chèvre

-1 lampe solaire

 

 

  1. Meilleur élève de la commune de l’excellence 2018
Classe

ment

Nom et prénom(s) Ecole CEB Performances Nature du prix
1ère SAM Amdia Nelly Irvane

17/10/2007

Les Saints Innocents Ziniaré3 151/160 points soit 9,44/10 de moyenne -1 Compte d’épargne CNE de 50 000 FCFA

 

 

  1. Meilleur enseignant de la Commune
Classe

ment

Nom et prénom(s) Ecole CEB Performances Nature du prix
1ère BARRY/BAKO Céline Ziniaré A Ziniaré1 76 admis sur 76 présentés soit 100% -1 Motocyclette d’une valeur de 425 000 FCFA

-1 certificat de mérite

 

 

Coupe de l’Elu local de Ziniaré : Le secteur N°3 s’adjuge le trophée de la deuxième édition

« Jeunesse et défis de la construction d’une commune exemplaire, indivisible, forte et émergente ». C’est autour de ce thème, que s’est déroulée, d’avril à juin 2018, la deuxième édition de la « Coupe de l’Elu local » de la commune urbaine de Ziniaré. Pendant trois mois, ce sont 58 équipes qui ont rivalisé pour se voir sortir du lot pour le carré d’as, le secteur N°3 de la ville de Ziniaré et le village de Ziga. La finale qui a eu lieu dans l’après-midi de samedi, 30 juin 2018 a refusé du monde sur l’imposant terrain du Lycée Bassy.

Le moins que l’on puisse dire, est que la « Coupe de l’Elu local » mobilise. Tant des équipes, des populations locales que des ressortissants vivants dans d’autres localités du Burkina. La finale de la deuxième édition a également connu la mobilisation de plusieurs élus dont des maires de communes de la région du plateau-central dont Ziniaré est le chef-lieu.

Selon les explications du maire, Pascal Compaoré, cette compétition sportive se veut une « institution » pour promouvoir les valeurs de fraternité, de cohésion et de développement durable ; d’où la dénomination de « Coupe de l’Elu local » en lieu et place de la « Coupe du maire », comme on a l’habitude.

« La coupe de l’Elu local est née de la volonté du Conseil municipal de donner à la jeunesse communale, un cadre d’expression sportive et de loisirs », précise le maire, Pascal Compaoré. Abordant le thème, « Jeunesse et défis de la construction d’une commune exemplaire, indivisible, forte et émergente », le premier responsable de la commune soutient que c’est dans la solidarité et la cohésion que doivent se conjuguer les efforts pour amorcer l’élan de développement solidaire.

La coupe de l’Elu local, c’est aussi les compétitions de pétanque, de cyclisme en homme et dame, l’handisport en homme et dame, le scrabble et le semi-marathon en homme et dame. Par cette initiative, le Conseil municipal de Ziniaré vise à créer un cadre de rencontre et de fraternité entre les jeunes de la commune, un climat social paisible pour la mise en œuvre du Plan communal de développement, détecter des talents dans les disciplines pour les clubs et favoriser un rapprochement entre les conseillers municipaux et la population. L’occasion fut également belle pour dire les reconnaissances du Conseil municipal à l’ensemble de tous ceux qui ont contribué au succès de cet évènement.

Un élan salué par les co-parrains, Moctar Zoundi, opérateur économique, président-directeur général de la société Imprilip et Edouard Bonkoungou, opérateur économique, président-directeur général de l’entreprise GHBR, qui ont par ailleurs rassuré de leur disponibilité à accompagner les autorités municipales dans ces efforts de construction et de développement local.

Après ces salamalecs, place à la finale à proprement dite avec les équipes du secteur N°3 de la ville de Ziniaré (vêtue en bleu) et celle de Ziga (en blanc). Sitôt libérés par le maître du jeu, les 22 acteurs n’ont pas observé de temps mort, galvanisés dès l’entame par les annonces de primes spéciales (premier buteur, le gardien à encaisser en premier un but, l’équipe victorieuse, etc.). Dans cette lancée, c’est le secteur N°3 qui ouvre le score à la cinquième minute par Mahamadi Sankima. Les joueurs adverses, piqués dans leur orgueil, cherchent l’égalisation tandis que le secteur N°3 tente de se mettre à l’abri en aggravant le score.

Un engagement de part et d’autre qui a fait le plaisir des nombreux invités et supporters qui ne manquaient d’action pour l’exprimer. La pression de l’équipe de Ziga finit par payer à une minute de la pause grâce à une réalisation de Boukaré Simporé.

C’est sur ce score de parité que les acteurs regagnent les vestiaires. Moment choisi par les organisateurs pour remettre les prix des compétitions en pétanque, cyclisme, handisport, scrabble et en semi-marathon.

A la reprise, les deux équipes se lancent sans réserve pour arracher la victoire. Le jeu gagne en intensité et les actions se succèdent. Le secteur N°3 finit par prendre le devant en corsant l’addition. A 2-1, les dernières minutes sont faites d’offensives de part et d’autre. L’équipe de Ziga va obtenir un pénalty à une poignée de secondes de la fin du match. L’espoir renaît dans le camp de Ziga.

Malheureusement, le tireur ne réussit pas son coup. Les carottes semblent dès lors cuites pour les blancs. C’est sous cette déception que l’arbitre a mis fin à la rencontre.

Ainsi, le secteur N°3 succède au secteur N°2, victorieuse de la première édition.
En plus des équipes finalistes, qui ont reçu des prix en espèces et en nature, plusieurs autres prix spéciaux ont été attribués aux sportifs.
C’est dans une ambiance de convivialité qu’organisateurs, joueurs, invités et autres partenaires se sont donné rendez-vous pour la IIIème édition en 2019.

Liens utiles : http://plateau-central.lefaso.net/spip.php?article31
http://lefaso.net/spip.php?article81885

LEFASO.NET | Par OL • lundi 2 juillet 2018 à 11h00min

Lefaso.net

Commune urbaine de Ziniaré : Pascal Compaoré et son équipe rendent compte aux populations de leur gestion 2017

Conformément aux dispositions du Code général des collectivités territoriales, le Conseil municipal de Ziniaré (localité située à une trentaine de kilomètres à la sortie nord-est de la capitale, chef-lieu de la province de l’Oubritenga et de la région du plateau-central) a tenu ce samedi, 23 juin 2018 à la « Place de la nation » de ladite commune, sa journée de redevabilité et d’interpellation citoyenne. Cette journée, placée sous le thème « 2ème année de mandature : acquis, difficultés et perspectives », a également été une aubaine pour les populations de revisiter la vie de la commune.

Pour le haut-commissaire de la province de l’Oubritenga, c’est un moment de promotion de la démocratie et du développement local. ‘’C’est la deuxième année consécutive que monsieur le maire pratique cet exercice qui est en bonne cohérence avec la politique nationale en matière de développement local et en matière de compte-rendu indispensable pour une participation active des acteurs de développement de nos collectivités territoriales.L’exercice a mobilisé du monde, habitants venus surtout des 53 villages et des cinq secteurs que compte la commune de Ziniaré. C’est dans cette ambiance que le premier responsable du Conseil municipal, Pascal Compaoré, a campé le décor, en exhortant ses interlocuteurs à une assiduité dans l’exercice afin de susciter des questions, formuler des critiques et des suggestions pour mieux servir la gestion participative. ‘’Nous avons besoin de vos critiques que d’éloges. Ce qui va nous faire avancer, ce sont vos critiques, vos suggestions. Ne vous faites pas de limites, écoutez bien, posez toutes sortes de questions que vous estimez nécessaires, il n’y a pas de tabou. Tout ce que nous voulons, c’est d’avancer, faire le bien-être de tout le monde’’, a-t-il dit en substance.

Cette volonté de vous assumer en acceptant les critiques sans faux-fuyants, fait de vous des acteurs-clés du développement local qui peuvent ouvrir la voie du développement solidaire et inclusif dans la commune de Ziniaré’’, a loué le haut-commissaire, qui a par ailleurs assuré la modération des échanges conseil municipal/populations.

C’est partant de cet engagement qu’il a souhaité que ces efforts se poursuivent pour le renforcement de la résilience et pour favoriser l’accès aux services sociaux de base, invitant par la même occasion les ressortissants et les partenaires nationaux et internationaux à se mobiliser pour soutenir le Plan communal de développement (PCD) 2017-2021.

Puis, place au bourgmestre, Pascal Compaoré, pour présenter le bilan 2017 de son conseil municipal (fort de 117 élus) et décliner les perspectives. Il a d’abord rappelé que 2017 a été la première année d’exécution du PCD 2017-2021. De nombreuses réalisations ont été faites, conformément à la planification annuelle des activités, a-t-il poursuivi, précisant que la commune a assumé ses responsabilités en redynamisant son cadre de concertations.

Il a été mis en place une commission pour assainir le fichier des locataires des boutiques de la commune, initié une journée de redevabilité et la tenue de toutes les sessions programmées. « Pour une bonne réussite de sa mission, l’exécutif communal a mis l’accent sur le dialogue, la communication et le compte-rendu au sein des services de la mairie, de même qu’avec les groupes socio-professionnels, en vue d’une meilleure compréhension des objectifs du PCD », a indiqué M. Compaoré.

Les populations accordent un grand intérêt à la gestion publique

2017 a aussi été l’année des concertations orientées vers la résolution de conflits, dont celui entre les exploitants du barrage de Baolin, le problème foncier entre les populations de Poussoug-Ziga et la société COGEB, les revendications syndicales, le conflit inter-communautaire dans le village de Tangonko-Peulh. Des difficultés auxquelles s’ajoutent l’insécurité, des préoccupations liées à l’eau potable, à l’électrification et à l’enclavement de certains villages.

Pour mieux étaler son bilan aux populations, Pascal Compaoré a articulé son intervention autour de la situation de la commune sur les matières transférées, l’activité et le fonctionnement des différents services de la commune et des organismes relevant de celle-ci, l’état d’exécution des délibérations du conseil et la situation financière de la commune.

Ainsi, sur le premier point, « situation de la commune sur les matières transférées », le maire a donné des détails sur l’aménagement du territoire, la gestion du domaine foncier et de l’urbanisme ; la santé et l’hygiène publique ; le plan de l’éducation, de l’emploi, de la formation professionnelle et de l’alphabétisation ; le plan de la culture, des sports et des loisirs ; la protection civile, l’assistance et les secours ; des pompes funèbres et de cimetières.

Sur le volet portant « activité et fonctionnement des différents services de la commune et des organismes relevant de celle-ci », M. Compaoré a rendu compte des activités de son cabinet, celles des services rattachés au secrétariat général (état civil, comptabilité, régie, service domanial, police municipale, centre jeunes, etc.).
En ce qui concerne « l’état d’exécution des délibérations du conseil », on retient que 2017 a enregistré 26 délibérations prises au cours de cinq sessions, dont une session extraordinaire. Des délibérations qui ont toutes été approuvées par l’autorité de tutelle.

Quant à « l’état d’exécution du budget et la situation des réalisations en 2017 », et dans la rubrique « recettes », pour des prévisions de fonctionnement de 569 251 680 FCFA et d’investissements de 505 191 539 FCFA, l’on note une réalisation respective de 505 876 552 FCFA et 166 376 578 FCFA (soit un taux d’exécutif de 88, 86% et 32, 33%).

Le maire et le haut-commissaire (en lunettes), lors de l’intervention des populations.

Dans le volet « dépenses », sur un fonctionnement prévisionnel de 569 251 680 FCFA et un investissement prévisionnel de 505 191 539 FCFA, on est à une réalisation respective de 422 125 896 FCFA (soit un taux de 74, 15%) et 256 878 860 FCFA (soit 50, 85%). Dans cette section, l’on liste plusieurs réalisations et actions dont l’acquisition de matériels médico-techniques pour des Centres de santé et de promotion sociale (CSPS) ; achat de mobiliers scolaires pour des écoles, de plaques solaires pour des centres de santé, la police municipale ; construction de logement d’infirmier, de salles de classe, de boutiques de rue à la gare routière du chef-lieu de la commune.
Il y a aussi plusieurs actions d’appui à l’éducation parmi lesquelles, le soutien à l’organisation de l’excellence à l’école primaire, l’appui aux organisations d’examens, etc.

La cohésion sociale et le PCD comme fondamentaux au développement

A l’issue de la présentation, les populations n’ont pas été avares en réactions. Elles se sont intéressées à tous les pans de la vie de la commune, saluant au passage l’esprit d’ouverture et la sincérité du maire dans sa gestion. « Monsieur le maire, vous avez pris la bonne option, et nous vous encourageons, vous et votre équipe, à poursuivre dans cette dynamique », a exprimé un ancien élu local, invitant les populations à se mobiliser derrière leur conseil municipal.
Dans les encouragements, les populations ont félicité la détermination avec laquelle leur premier responsable de la commune a œuvré à désamorcer les tensions sociales.

Parmi les interventions, la question de la gestion des terres. Il faut continuer à protéger les terres, ne pas les brader. « Si les terres devaient être bradées ainsi, nous ne trouverions rien qui nous ait été laissé par nos grands-parents », a interpellé un intervenant.
Le Conseil municipal a été, dans ce sens, exhorté à ne pas délivrer des documents relatifs à la vente de terres dans la commune. Sur ce point crucial, le maire s’est voulu clair dans la phase des réponses : « avant que les choses n’arrivent à la mairie, il faut que ça passe d’abord par vous ; si vous ne bradez pas les terres à votre niveau, personne ne viendra à la mairie pour des documents y afférents. Donc, tout dépend de vous ».

Les préoccupations relatives à la salubrité, la divagation des animaux, à l’eau potable et à l’eau de surface ont également été soulevées.
Des intervenants ont aussi plaidé pour la mise en place d’un Fonds d’appui aux initiatives des jeunes.
L’érection de maquis et bars à proximité des écoles a été déplorée et à ce sujet, le maire a confié que, passée la phase de sensibilisation, le Conseil municipal va sévir. « C’est la loi et nous allons déguerpir ces installations autour des écoles », a-t-il averti.

Ce qui annonce les perspectives pour l’année en cours qui verra le maire et ses collaborateurs maintenir leur engagement à promouvoir le développement participatif pour répondre aux aspirations des populations. Il est prévu la redynamisation du cadre de concertations communales, l’installation et la formation des commissions foncières villageoises ainsi que la mise en place d’un système d’informations sur le foncier. 2018 sera aussi celle de la poursuite des activités de coopération avec les partenaires de la commune pour assurer le financement de plusieurs projets dans le domaine de l’assainissement et de l’eau potable. Dans cette optique, le conseil municipal a contacté des « amis italiens, français et belges » pour échanger sur des projets de coopération.

Fort des ambitions, le maire, Pascal Compaoré, a appelé les ressortissants de la localité au resserrement des rangs pour la dynamique du développement et le bien-être de tous. « Sans unité et cohésion, pas de développement », a conclu le maire, Pascal Compaoré

OL
Lefaso.net