La Commune de Ziniaré a lancé l’élaboration de son Plan de Développement Institutionnel (PDI)

Rencontre avec le consultant recruté par le PACT pour l’élaboration du Plan de Développement Institutionnel (PDI) de la Commune de Ziniaré ce vendredi 06 avril 2018

Le consultant en pleine explication

Le Programme d’Appui aux Collectivités Territoriales est un partenaire sûr de la Commune de Ziniaré depuis son démarrage en 2013. C’est ce programme qui se propose d’apporter un appui institutionnel à la Commune à travers les renforcements de capacités des élus et du personnel, le recrutement et la formation du personnel, l’acquisition de matériels et équipements de travail, l’interaction entre les élus et les populations locales, les réalisations d’infrastructures entrant dans le développement institutionnel, etc. Ces actions à réaliser sont issues du Plan de Développement Institutionnel (PDI) de la Commune.

Le PDI actuel ayant échu en 2016, il était de bon aloi d’actualiser le PDI afin de l’adapter aux besoins actuels de la Commune. Pour ce faire, il faudra tenir compte des insuffisances constatées dans la mise en œuvre du PDI échu pour améliorer le présent.

C’est dans ce cadre que le PACT, s’apprêtant au lancement de la deuxième phase du programme, a recruté un consultant pour accompagner la commune pour l’élaboration de son PDI dans une démarche participative.

Ce jour vendredi 06 avril 2018, a eu lieu une rencontre de prise de contact avec le consultant, Monsieur Issiaka KOURAOGO,  pour poser les jalons du des différentes séances de travail à venir. La rencontre a été présidée par Monsieur Pascal COMPAORE, Maire de la Commune. Il avait à ses côtés les membres du comité mis en place pour la circonstance. Ce comité comprend, outre le Maire,  Monsieur René SOALLA, 1er Adjoint, Monsieur Mouni ZONGO, 2ème Adjoint, Monsieur Issaka DERA, Président de la Commission chargées des Affaires Générales, Sociales et Culturelles, le Secrétaire Général de la Mairie, la Comptable Communal, la Personne Responsable des Marchés, le Responsable des Ressources Transférées de la Commune et la représentante du PNGT2-3, Madame Aimée  SOU.

L’objet de la rencontre était de présenter les termes de références du consultant et d’arrêter de commun accord un planning de travail pour l’élaboration du PDI.

Prenant la parole, le Consultant a d’abord tenu à situer le contexte qui a prévalu à la conduite de la présente étude. Il dira que depuis 2014 avec la communalisation intégrale du pays, l’on a assisté à l’élaboration de plusieurs documents de planification comme le PCD mais ces documents ne tiennent pas compte du développement institutionnel. A terme donc, l’actualisation de ces documents devra prendre en compte les besoins du conseil municipal, car le PDI demeure un extrait du PCD.

En termes de résultats attendus, un diagnostic complet des différents services de la Mairie doit être fait, analysé pour aboutir au document du PDI. Pour ce faire, il s’agira de faire l’état des lieux des services de la mairie, la situation des locaux (état et nombre de bureaux par bâtiment), l’état du matériel par bureau (quantité et état), l’état du personnel par service avec leurs profil et qualification, l’expression de besoin des agents en termes de matériels et équipements,  de renforcement des capacités et de ressources humaines, la situation des conseillers municipaux par sexe, profession, niveau d’instruction, parti politique, ainsi que leurs besoins en renforcement des capacités.

L’ensemble des priorités identifiées doivent être transformées en actions et soumises à validation pour les besoins de recrutement et d’appui institutionnel.

La durée de la mission du consultant est de 60 jours et les travaux se dérouleront selon les étapes suivantes :

ACTIVITES RESPONSABLES
01 Elaboration des TDR PACT
02 Recherche documentaire (PDI, PCD, rapport d’activités, organigramme, SDAU Secrétaire Général de la Mairie (SGM) ;

Consultant

03 Recueil de Données primaire (diagnostic) : ressources humaines, matériel et équipements (méthodes : interviews et recueil de données statistiques) Consultant,

Comité de suivi technique,

1 représentant de chaque service,

Comptable,

PRM

04 Analyse des données Consultant
05 Restitution de l’audit provisoire Comité et consultant
06 Prise en compte des amendements Consultant
07 Restitution de l’audit finale  et planification Consultant + comité
08 Production du PDI provisoire Consultant comité
09 Prise en compte des amendements Consultant
10 Production du PDI  final Consultant

 

A chaque étape, le consultant produit 5 exemplaires du document pour la mairie mais il est souhaitable que chaque membre du comité ait une copie.

Débutée à 9 heures 40 minutes, la rencontre a pris fin à 10 heures 40 minutes sur une note d’espoir pour la commune. Le consultant peut donc commencer le recueil des données sur le terrain.

Le Maire de la Commune de Ziniaré a séjourné à Flobecq en Belgique du 5 au mars 2018

Du 5 au 12 Mars dernier, Monsieur Pascal COMPAORE Maire de la Commune de Ziniaré et Monsieur Abdoulaye OUEDRAOGO, Coordonnateur Général de l’ONG-APIL, ont effectué une visite en Belgique pour nouer des partenariats de coopération avec la Commune de flobecq sur invitation de son Bourgmestre, Monsieur Philippe METTENS.

Ce voyage a été possible grâce aux efforts conjugués et à la volonté du Coordonnateur de l’ONG APIL d’accompagner la Commune de Ziniaré dans la mise en œuvre de son Plan Communal de Développement 2017-2021.

L’objectif des échanges était de discuter et de négocier un partenariat entre la Commune de Ziniaré au Burkina Faso et celle de Flobecq en Belgique en vue de développer des initiatives réciproques pour les deux communes.

La Commune de Flobecq ou pays des collines est située au Nord de Bruxelles à plus d’une heure de route. Elle a un bureau communal appelé collège communal composé du Maire appelé Bourgmestre, de deux adjoints appelés Echevins, d’une Présidente de Commission et d’une Directrice Générale. Le conseil municipal est composé de 13 conseillers. La commune de Flobecq vient de s’ouvrir au monde avec la création de son site Web le 20 Février 2018 : www.flobecq.be

Maire Pascal COMPAORE et son Excellence Assane TAMBOURA, Ambassadeur représentant Adjoint de l’Ambassadeur du Burkina Faso en Belgique

Poignée de main entre Monsieur Benoît NAVEAU de l’ONG Autre Terre et le Maire de Ziniaré après des échanges fructueux sur le PCD

Rencontre avec le président de l’association des Burkinabè en Belgique, Daouda SANOU en chapeau

Maire visitant la bibliothèque communale de Flobecq

La délégation de Ziniaré a eu une rencontre de travail avec le Collège communal (Bureau Communal) de Flobecq et cette rencontre s’est déroulée dans la salle de réunion des échevins (adjoints). Etaient Présents : Philippe METTENS, Bourgmestre, Daniel PREAUX, échevin ; Anne VANDEWIELE, Responsable de la maison des plantes médicinales, Hugues ROBAY du Burkimayak, Pascal COMPAORE, Maire de Ziniaré et Abdoulaye OUEDRAOGO, Coordonnateur de l’ONG APIL.

Un film intitulé « Village en savane ». C’est un film de 11 minutes réalisé par monsieur Hugues ROBAY dans le village de Bendogo dans la Commune de Loumbila a été projecté avant la présentation du Plan Communal de Développement (PCD) par le Maire de Ziniaré. La séance de travail s’est poursuivie avec des échanges en vue de décliner les futurs axes de partenariat entre les deux communes (Ziniaré et Flobecq). Des discussions, il est ressorti que les deux communes ont convenu de travailler dans les domaines suivants :

  1. La promotion de l’énergie solaire ;
  2. La gestion des déchets dans la commune ;
  3. L’eau potable et Assainissement ;
  4. La promotion d’une éducation de qualité ;
  5. La gouvernance locale à travers des partages d’expériences.

Durant le séjour, Monsieur le Maire a rendu visite à l’ONG SOS FAIM, AUTRE TERRE, GROUPE ONE, l’Association IMMIGREZ AUTREMENT, la maison des plantes traditionnelles, le forum des simplicités volontaires, la ferme paysanne, l’Association des Burkinabè en Belgique ainsi que l’Ambassade du Burkina Faso en Belgique. Chacune de ces structures a promis accompagner la commune de Ziniaré autant que faire se peut.

 

Bourgmestre de Flobecq et Maire de Ziniaré

Dr Poussi SAWADOGO, nommé Expert en gouvernance et droits de l’Homme au Centre national d’alerte précoce

Compte rendu du conseil des ministres du 14 mars 2018

Un grand ami de la Commune de Ziniaré nommé

Dr Poussi SAWADOGO, Expert en gouvernance et droits de l’Homme au Centre national d’alerte précoce .  15 mars 2018

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 14 mars 2018, en séance ordinaire, de 09 H 30 mn à 14 H 30 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, Président du Conseil des ministres.

Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, procédé à des nominations et autorisé des missions à l’étranger.

  1. DELIBERATIONS

I.1. AU TITRE DE LA REFORME DES INSTITUTIONS ET DE LA MODERNISATION DE L’ADMINISTRATION, LE CONSEIL A ADOPTE QUATRE (04) RAPPORTS.

I.1.1. Pour le compte du ministère des Affaires étrangères et de la coopération :

–              un projet de loi portant autorisation de ratification de la convention sur les privilèges et immunités du Fonds mondial de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme, signée à Ouagadougou, le 17 octobre 2016.

Cette convention vise à générer des économies de ressources grâce aux exonérations fiscales qui pourront être réinvesties dans les programmes de lutte contre les trois maladies que sont le SIDA, la tuberculose et le paludisme.

Le Conseil a marqué son accord pour la transmission dudit projet de loi à l’Assemblée nationale.

I.1.2. Pour le compte du ministère de la Justice, des droits humains et de la promotion civique :

–              un projet de loi portant Code pénal.

Ce projet de loi vise à mettre à la disposition des praticiens du droit et des justiciables un code pénal actualisé et moderne pour une justice plus crédible, équitable, accessible et efficace dans l’application de la loi pénale.

Le Conseil a marqué son accord pour la transmission dudit projet de loi à l’Assemblée nationale.

I.1.3. Pour le compte du ministère de l’Economie, des finances et du développement :

–              un rapport relatif à la situation de mobilisation des ressources en faveur de la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES) 2016-2020.

Ce rapport fait la situation d’étape de la mobilisation des ressources en faveur du financement du PNDES sur les deux premières années (2016-2017).

–              Au niveau des ressources internes, le bilan de la mobilisation fait ressortir un montant total de 2 629,6 milliards de FCFA à raison de 1 231,97 milliards de FCFA pour 2016 et 1 397,63 milliards de FCFA pour 2017. Il en ressort un taux de mobilisation de 86% par rapport aux prévisions du PNDES au titre des deux premières années.

–              Au niveau des ressources extérieures, le bilan de la mobilisation des ressources fait ressortir un niveau appréciable de 5 053,73 milliards de FCFA soit un taux de 90,7% par rapport aux prévisions du PNDES.

Le Conseil a instruit les ministres concernés de prendre les dispositions idoines en vue d’améliorer la mobilisation des ressources nécessaires au financement adéquat du PNDES.

I.1.4. Pour le compte du ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation :

–              un décret portant organisation du pèlerinage à la Mecque.

Ce décret apporte des innovations majeures en ce qui concerne l’organisation du pèlerinage à la Mecque. Il s’agit notamment :

–              du délai de validité des autorisations accordées aux agences de voyage qui est ramené de trois (03) ans à deux (02) ans ;

–              de la durée du mandat du comité national de suivi qui est ramenée de trois (03) ans à deux (02) ans ;

–              de l’effectif du comité national de suivi qui passe de quinze (15) à vingt (20) membres.

L’adoption de ce décret vise à assurer de meilleures conditions d’organisation du Hadj.

 

  1. NOMINATIONS

II.1. NOMINATIONS DANS LES FONCTIONS INDIVIDUELLES

  1. AU TITRE DU PREMIER MINISTERE

–              Monsieur Dominique Marie André NANA, Juriste, est nommé Conseiller spécial ;

–              Monsieur Amado KABORE, Mle 40 585 E, Conseiller d’intendance scolaire et universitaire, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Chargé d’études au Secrétariat général ;

–              Monsieur Augustin KABORE, Mle 47 795 A, Inspecteur principal des eaux et forêts, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Expert en environnement au Centre national d’alerte précoce ;

–              Monsieur Denis YELBEOGO, Mle 80 530 G, Médecin spécialiste, catégorie P, 9ème échelon, est nommé Expert en santé au centre national d’alerte précoce ;

–              Monsieur Ali YEYE, Mle 44 55, Maréchal des logis, est nommé Expert en crime et criminalité au Centre national d’alerte précoce ;

–              Monsieur Gérard TARBANGDO, Mle 111 484 K, Commissaire principal de police, catégorie I, 3ème échelon, 3ème grade, est nommé Expert en sécurité au Centre national d’alerte précoce ;

–              Monsieur Poussi SAWADOGO, Mle 49 033 Z, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Expert en gouvernance et droits de l’Homme au Centre national d’alerte précoce ;

–              Monsieur Bakolou Mathieu BENAO, Officier supérieur des forces armées, est nommé Directeur général du Service national pour le développement (SND) ;

–              Monsieur Abel Bayala KIENTIGA, Mle 104 813 M, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Agent administratif et comptable au Centre national d’alerte précoce.

 

  1. AU TITRE DU MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DU TRAVAIL ET DE LA PROTECTION SOCIALE

–              Monsieur Ahmed Tidjani BA, Mle 26 452, Maître de conférence, catégorie P, 1er échelon, est nommé Chargé de missions ;

–              Monsieur Barthelemy DABRE, Mle 44 066 W, Inspecteur des impôts, 1ère classe, 11ème échelon, est nommé Conseiller technique ;

–              Monsieur Souleymane ZOROME, Mle 200 503 W Conseiller en gestion des ressources humaines, 1ère classe, 1er échelon, est nommé Chef du département de l’organisation des concours à l’Agence générale de recrutement de l’Etat (AGRE) ;

–              Monsieur Mohamed KERE, Mle 96 941 T, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Chef du département des finances de l’Agence générale de recrutement de l’Etat (AGRE).

 

  1. AU TITRE DU MINISTERE DE L’EAU ET DE L’ASSAINISSEMENT

–              Madame Assiata OUATTARA/PORGO, Mle 212 655 U, Ingénieur du génie rural, 1ère classe, 4ème échelon, est nommée Chef de département Suivi-évaluation au Secrétariat permanent pour la gestion intégrée des ressources en eau (SP/GIRE) ;

–              Monsieur Antoine N’DO, Mle 91 308 T, Conseiller d’agriculture, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Chef de département Développement du partenariat et de la coopération au Secrétariat permanent pour la gestion intégrée des ressources en eau (SP/GIRE) ;

–              Madame Ratoussian Aline KABORE/KOMI, Mle 208 109 B, Ingénieur du génie rural, 1ère classe, 5ème échelon, est nommée Chef de département Appui conseil au Secrétariat permanent pour la gestion intégrée des ressources en eau (SP/GIRE).

  1. AU TITRE DU MINISTERE DU COMMERCE, DE L’INDUSTRIE ET DE L’ARTISANAT

–              Monsieur Wendpanga Thiéry ZAMPALIGRE, Mle 200 277 C, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur des affaires administratives et financières du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO).

 

  1. AU TITRE DU MINISTERE DU DEVELOPPEMENT DE L’ECONOMIE NUMERIQUE ET DES POSTES

–              Monsieur Dié SANOU, Mle 65 12 058 A, Ingénieur de conception des télécommunications, CS3, 18. est nommé Directeur général de l’Agence nationale de promotion des technologies de l’information et de la communication (ANPTIC) ;

–              Monsieur Sidi Mohamed Galiam OUEDRAOGO, Mle 81 15 070 A, Ingénieur télécom, CS3, échelon 5, est nommé Directeur général des infrastructures de communications électroniques.

 

  1. AU TITRE DU MINISTERE DE L’URBANISME ET DE L’HABITAT

–              Monsieur Moussa BANGUIAN, Mle 33 119 A, Conseiller d’éducation, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Chargé de missions ;

–              Monsieur Romains KYELEM, Mle 117 046 V, Administrateur civil, 1ère classe, 1er échelon, est nommé Chargé de missions ;

–              Monsieur Jean-Paul KABORE, Mle 200 308 Z, Administrateur civil, 1ère classe, 1er échelon, est nommé Inspecteur technique des services ;

–              Monsieur Kuilbi Jacob ZOMA, Mle 307 811 X, Administrateur civil, 1ère classe, 1er échelon, est Chargé d’études ;

–              Monsieur Gounwendkouni Jean Yves KIETTYETTA, Mle 512 121 B, Géographe urbaniste, est nommé Secrétaire permanent de la coordination du programme de développement urbain (SPC/PDU) ;

–              Monsieur Néhoun NIGNAN, Mle 150, Economiste, 1ère classe, 6ème échelon est nommé Responsable du programme « Pilotage et soutien » cumulativement avec ses fonctions de Directeur général des études et des statistiques sectorielles (DGESS) ;

–              Monsieur Yacouba DIE, Mle 119 828 C, Conseiller des affaires économiques, 1ère classe, 4ème échelon est nommé Responsable du programme « Accès au logement décent » cumulativement avec ses fonctions de Secrétaire permanent de la politique nationale du logement (SP/PNL) ;

–              Monsieur Gueswendé Marc OUEDRAOGO, Mle 207 366 V, Architecte-Urbaniste, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Responsable du programme « Planification et aménagement urbain » cumulativement avec ses fonctions de Directeur général de l’Urbanisme, de la viabilisation et de la topographie ;

–              Monsieur Pegdwendé Aimé Camille SOUBEIGA, Mle 214 905 N, Architecte-Urbaniste, 1ère classe, 2ème échelon est nommé Responsable du programme « Architecture et construction » cumulativement avec ses fonctions de Directeur général de l’Architecture, de l’habitat et de la construction (DGAHC) ;

–              Monsieur Tégawendé Hermann TAPSOBA, Mle 75 910 N, Ingénieur génie civil, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur de la validation et des aménagements urbains ;

–              Monsieur Bafétigué COULIBALY, Mle 92 921 A, Ingénieur géomètre du cadastre et de la topographie, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur de la topographie et des travaux fonciers à la Direction générale de l’Urbanisme, de la viabilisation et de la topographie.

 

  1. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENVIRONNEMENT, DE L’ECONOMIE VERTE ET DU CHANGEMENT CLIMATIQUE

Les personnes dont les noms suivent sont nommées Directeurs provinciaux de l’environnement, de l’économie verte et du changement climatique :

–              Monsieur Aboudou OUEDRAOGO, Mle 42 864 Y, Inspecteur des eaux et forêts, 1ère classe, 2ème échelon, province du Bam ;

–              Monsieur Nongoubzanga Bernard BINGO, Mle 42 875 T, Inspecteur des eaux et forêts, 1ère classe, 3ème échelon, province des Balé ;

–              Monsieur Pogbi SAKANDE, Mle 42 858 U, Inspecteur des eaux et forêts, 1ère classe, 3ème échelon, province des Banwa ;

–              Monsieur Sié Jean de Dieu DA, Mle 216 851 P, Inspecteur des eaux et forêts, 1ère classe, 4ème échelon, province du Noumbiel ;

–              Monsieur Koudougou KABORE, Mle 46 089 D, Inspecteur des eaux et forêts, 1ère classe, 2ème échelon, province du Passoré ;

–              Monsieur Aimé COMPAORE, Mle 94 489 L, Inspecteur des eaux et forêts, 1ère classe, 1er échelon, province du Séno.

II.2. NOMINATION DANS LES CONSEILS D’ADMINISTRATION

Le Conseil a procédé à la nomination d’un d’Administrateur au Conseil d’administration de l’Agence de financement et de promotion des petites et moyennes entreprises (AFP-PME), au titre du ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat.

Cette nomination sera publiée dans le Journal Officiel du Faso.

Pour le Ministre de la Communication et des relations avec le Parlement

Porte-parole du gouvernement, en mission

Le Ministre de la Culture, des arts et du tourisme

assurant l’intérim

 

Abdoul Karim SANGO

1ère rencontre du Comité d’organisation de la Coupe de l’élu local de Ziniaré

Le jeudi 15 mars 2018, le comité d’organisation de la Coupe de l’élu s’est réuni dans la salle de réunion de la Mairie de Ziniaré sous la présidence de Monsieur Pascal COMPAORE, Maire de la Commune.

Il s’est agi d’une première rencontre de prise de contact au cours de laquelle le Maire a informé les membres du comité des principales innovations de la 2ème édition de la coupe de l’élu.

En effet, la présente édition mettra l’accent sur les disciplines phares que sont: le football, le cyclisme, le semi-marathon (10 km), le handisport, la pétanque et le scrabble.

En plus, le comité d’organisation connaît une meilleure implication des conseillers municipaux pour plus d’efficacité dans l’organisation.

Aussi, la nuit des lauréats a été supprimée et les prix et trophées seront remises séance tenante le jour de la finale de football.

Le chronogramme des activités se présente comme suit:

  • Jeudi 1er Mars: Présentation de l’organisation au Conseil Municipal
  • Jeudi 15Mars: 1ère réunion du Comité d’organisation
  • Jeudi 22 Mars: Amendement et adoption des règlements intérieurs
  • Du Jeudi 22 Mars au Samedi 7 Avril: Communication et Réception des candidatures dans toutes les disciplines
  • Jeudi 12 Avril: réception des projets de budget de chaque Commission et validation des candidatures dans les disciplines
  • Mardi 17 Avril: Tirage au sort des confrontations en Foot ball,
  • Samedi 14 Avril: date probable du Lancement de la Coupe
  • Samedi 30 juin: Date probable de la finale

S’agissant du comité d’organisation, la composition est la suivante:

  • COMMISSION COORDINATION
  • Président : COMPAORE Pascal, Maire de la commune de Ziniaré ;
  • Membres :
  • SOALLA René, 1er Adjoint au Maire ;
  • DERA Issaka, Président de la Commission Affaire Générale et sociale
  • SAWADOGO Mathias; Conseiller Municipal
  • SORRY/KASSIA Mamouna, Directrice régionale en charge de la Jeunesse
  • SANANN Bourama, Président de la ligue régionale de Football
  • Directeur régional des sports et des loisirs
  • COMMISSION FOOT BALL
  • Président : ONADJA François de la Direction Provinciale de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation ;
  • Membres :
  • ZONGO Mouni, deuxième Adjoint au Maire
  • KABRE Boureima, Conseiller Municipal;
  • KAFANDO François, Conseiller Municipal
  • DAKOURE Lassané, Conseiller Municipal
  • OUEDRAOGO Yakouba de la Direction régionale des sports et de loisirs du Plateau Central 
  • COMMISSION FINANCES
  • Président: ILBOUDO W. Dieudonné, Président ECOFI
  • Membres :
  • BADIEL/TIENDREBEOGO Léa de la Mairie de Ziniaré
  • CONSIMBO Raymond, personne ressource ;
  • COMPAORE Amado, Promoteur de compétition sportive ;
  • KADIOGO Christophe de la Mairie de Ziniaré.
  • TIEMTORE Zakaria, Conseiller Municipal,
  • COMMISSION TRANSPORT ET MATERIEL
  • Président : COMPAORE Vincent de la Mairie de Ziniaré
  • Membres :
  • CONSIMBO François de Mairie de Ziniaré ;
  • SOALLA Edmond, personne de ressource
  • ILBOUDO Marou, Conseiller Municipal
  • COMMISSION SECURITE
  • Président : Commandant de la Police Municipale.
  • Membres :
  • Commissaire Central de la ville de Ziniaré ou son représentant ;
  • Commandant de la Brigade territoriale de Gendarmerie de Ziniaré ou son représentant.
  • COMMISSION ACCUEIL ET PROTOCOLE
  • Président : SAWADOGO Koudougou de la Mairie de Ziniaré
  • Membres :
  • OUEDRAOGO Karim, Conseiller Municipal
  • YERBANGA Thierry, conseiller Municipal
  • COMMISSION COMMUNICATION
  • Président : SAWADOGO Cyprien de l’Agence d’information du Burkina
  • Membres : 
  • KAGAMBEGA Alfred de la Radio Vénégré;
  • SEDOGO Bernard de la Radio Bassy Fm ;
  • SOURABIE Awa, chargée Communication

 

  • COMMISSION MOBILSATION ET ANIMATION
  • Président : DEME Salif Bruno, Assistant Culturel Communal
  • Membres:
  • CONGO Rasmané de la Mairie de Ziniaré;
  • KAFANDO Albert, Conseiller Municipal
  • Dialla Aguierata, Conseillère Municipal
  • COMPAORE Roger, Conseiller Municipal
  • KABORE Nazaire, Crieur public.
  • COMMISSION SANTE
  • Président : OUIBGA Patrice, ICP CSPS urbain
  • Membres :
  • DIMA fidèle, Infirmier au CSPS urbain
  • Deux (02) membres de la Croix-Rouge.
  • TAPSOBA Soumaila, Conseiller Municipal
  • YERBANGA Emmanuel, Conseiller Municipal
  • COMMISSION SECRETARIAT
  • PRESIDENT : Bertrand W. SAWADOGO, Secrétaire Général de la Mairie,
  • Membres :
  • ZOUNGRANA Michel de la Mairie de Ziniaré
  • KOROGO Bertille de la Mairie de Ziniaré
  • OUEDRAOGO/KANAZOE Pélagie de la Mairie de Ziniaré.
  • COMMISSION CYLCISME ET HANDISPORT
  • Président : Wemmenga Aly, personne de ressource ;
  • Membres :
  • COMPAORE Mouni de la Ligue de Cyclisme ;
  • SAWADOGO Benoit, Conseiller Municipal
  • OUEDRAOGO Achille, Conseiller Municipal
  • DAYAMBA Fulbert, Personne ressource
  • Un (01) représentant de la Direction régionale des sports et loisirs
  • COMMISSION PETANQUE ET SCRABLE
  • Président : LENGANI Ousmane, CROSC
  • Membres:
  • OUEDRAOGO Adama Louis, Personne ressources
  • ILBOUDO Aly de la ligue de Pétanque
  • ILBOUDO Mathieu, Conseiller Municipal
  • COMMISSION SEMI MARATHON(10km)
  • Président : KARAGA Alexis de l’APSCZ
  • Membres : 
  • OUEDRAOGO T. Idrissa, Conseiller Municipal;
  • BOUDA Omer, Conseiller Municipal;
  • Un représentant de la Direction Chargé du Sport ;

A l’issue de la présentation des membres du comité d’organisation, Monsieur le Maire a souhaité une implication réelle de tous les acteurs pour la réussite de la présente édition. Il a informé l’assistance qu’un budget de cinq millions de francs CFA a été mis à la disposition du comité par le budget communal.

Les participants ont félicité le Maire et son conseil municipal pour leur dynamisme et leurs initiatives en faveur du développement communal. Ils ont souhaité que le dassandaga qui accompagne la finale puisse se réaliser à l’image de l’année écoulée.

Le thème ainsi que les noms des parrains seront communiqués dans les prochains jours.

Le tourbillon qui a gâché la célébration du 8 mars à Loumbila

8-Mars à Loumbila : un vent fait trois blessés
Dans ses balades ce week-end, Kantigui a appris que la 161ème Journée internationale de la femme s’est mal terminée au Plateau central. Selon ses sources, c’est la commune de Loumbila qui a été retenue pour cette commémoration au niveau régional. Ces mêmes sources précisent que tout a bien commencé ce jour-là, même si la parade a été annulée alors que les femmes s’étaient beaucoup entraînées sous le chaud soleil pendant plusieurs jours. Mais situation nationale oblige, elles ont bien compris et accepté le mot d’ordre. Cependant, au moment où Mme le gouverneur était en train de conclure son discours, un tourbillon s’est invité à la fête. En moins de deux minutes, des tentes ont été renversées et c’était le sauve-qui-peut. Malheureusement, dans la débandade, trois personnes, à savoir le protocole du Conseil régional, la directrice provinciale de la femme et une autre jeune dame ont été blessés. Ces derniers ont été rapidement pris en charge au centre de santé de Loumbila. Une situation qui a mis brutalement fin à la commémoration. Selon certaines croyances, l’incident était prévisible, car l’on notait l’absence du chef du canton de Loumbila et des autres chefs à la cérémonie. Ces mêmes sources précisent que cette absence remarquable des coutumiers est due à un antécédent au cours de la même semaine. En effet, le chef de Loumbila, avec l’appui du Larlé Naaba, avait précédemment organisé une cérémonie de remise de vivres où le conseil municipal n’a pas contribué à la mobilisation, d’où le mécontentement du chef qui a refusé d’assister à la commémoration du 8-Mars. En tout cas, de ce qui se dit, beaucoup sont repartis avec un mauvais souvenir de cette commémoration. D’autres faits révélés à Kantigui : le maire qui a fait une chute quelques jours avant, dans son bureau, n’était pas à la cérémonie, les tentes avaient été démontées la veille de la commémoration par des intempéries et remontées le matin du 8 mars.

SIDWAYA KANTIGUI

Journée de partage à la Commune de Ziniaré

Le mardi 6 mars s’est déroulée à la Mairie de Ziniaré, une journée de partage de vivres à l’ensemble des populations en situation difficile des 53 villages et des 5 secteurs de la Commune de Ziniaré.

En effet, au regard de la mauvaise saison qui a mis la commune dans une situation de déficit céréalier, le Conseil municipal a décidé de venir en soutien aux populations vulnérables à travers un apport en vivres. Ce geste est certes symbolique mais a tout son sens quant à la compassion, à l’écoute et à la proximité du conseil municipal avec la population.

Ces vivres sont composés de maïs et de riz d’une valeur de 4 799 925 FCFA.

C’est avec beaucoup de joie et d’enthousiasme que les bénéficiaires ont accueilli ce don. Cela ne couvre certes pas leurs besoins alimentaires mais contribuera un tant soit peu à soulager les souffrances.

Les Conseils Villageois de Développement (CVD) ont été mis à contribution pour que les denrées parviennent aux vrais destinataires dans tous les villages de la commune.

Le premier Adjoint au maire, président la remise des vivres, a profité de l’occasion pour rassurer les bénéficiaires que les magasins de la SONAGESS seront ravitaillés régulièrement et que des mesures sont prises pour que ceux qui sont dans les besoins réels puissent en bénéficier à des prix sociaux conformément à la politique du gouvernement.

 

La double attaque du vendredi 2 mars à Ouagadougou a été revendiquée par GSIM de Iyad Ag Aghali

Nusrat al-Islam wal-Muslimin revendique l’attaque de Ouagdougou.

ALAKHBAR (Nouakchott) – Nusrat al-Islam wal-Muslimin, la coalition djihadiste active dans le nord du Mal, a revendiqué les attaques qui ont secoué vendredi la capitale burkinabé, Ouagadougou.

Dans un message envoyé à Alakhbar, la coalition djihadiste a affirmé avoir agi en réponse à la mort de plusieurs de ses leaders dont le chef djihadiste Mohamed Hacen Al-ançari dans un raid de l’armée française.

16 personnes ont été tuées dont 8 assaillants et 80 autres blessées dans l’attaque qui a ciblé la zone où se situent l’Etat major de l’armée, la Primature, l’Ambassade de France et l’Institut Français.

La France avait annoncé il y a plus de deux semaines avoir mené un raid dans le nord-est du Mali conduisant à la mort ou la capture d’une vingtaine de djihadistes.

Quelque 4 000 soldats français sont stationnés dans le Sahel pour lutter contre les groupes islamistes armés qui opèrent notamment dans le nord du Mali.

Source : alakhbar info.

 

De Ouaga 2000 à la double attaque de Ouagadougou : qui est Iyad Ag Ghali ?

Présenté au départ comme un rebelle diplomate «policé», Iyad Ag Ghali, 60 ans, qui a longtemps écumé l’hôtel et autres villas huppés de Ouaga 2000 au frais de l’Etat burkinabè, et qui avait fui le Faso à la chute de Blaise Compaoré en 2014, vient de se proclamer ennemi public numéro 1 par la revendication du double attentat de vendredi ayant tué 8 militaires à Ouagadougou. Entre 2012-2014, Iyad, prend ses quartiers à Ouaga 2000, entretenant des relations de complicité avec les plus hautes autorités du pays. Il joue un rôle prépondérant dans les négociations pour la sortie de crise au Mali, dirigées par le ministre des Affaires étrangères de Blaise Compaoré (médiateur de la crise malienne), Djibril Bassolé.

Même si le chef de guerre touareg malien, né à Boghassa (dans le nord du Mali) a promis récemment d’épargner son pays, c’est là qu’il a fait ses premières armes dans les années 70 avant de rejoindre la Libye où il intègre les troupes du Colonel Kadhafi. Il combat au Liban et au Tchad avant de regagner le Mali où il déclenche la rébellion touarègue de 1990-1996. Il fonde et dirige le Mouvement populaire pour la libération de l’Azawad (MPLA), puis le Mouvement populaire de l’Azawad (MPA) avant de signer la paix en 1992 et de rallier l’État malien. À la fin des années 1990, il commence à se tourner vers l’islamisme, il voyage et est appelé à plusieurs reprises pour négocier la libération d’otages occidentaux détenus par les djihadistes. En 2012, au début de la guerre du Mali, il fonde le groupe salafiste djihadiste Ansar Dine dans le but d’instaurer la charia au Mali. Avec la chute du régime Compaoré au Burkina et celle d’Amadou Toumani Touré au Mali, il disparait des radars officiels et endosse une posture de plus en plus radicale. C’est par vidéos qu’il fera ensuite des apparitions sporadiques. En 2017, il prend la tête du Jamaat Nosrat al-Islam wal-Mouslimin, né de la fusion de la plupart des groupes djihadistes maliens. Ce groupe a revendiqué l’attaque de Kidal qui a tué 5 soldats nigériens et la double attaque du 2 mars 2018 à Ouagadougou qui a fait 8 morts parmi les forces de défense et de sécurité burkinabè. Iyad Ag Ghali est un terroriste et un criminel contre lequel la France mène la guerre sans la moindre négociation a déclaré Emmanuel Macron en décembre dernier à Niamey. Source: #Radio_oméga

LE PEUPLE BURKINABÈ RESTERA DÉBOUT ET UNI FACE À L’ADVERSITÉ

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a réagi vendredi sur son compte tweeter, mentionnant que « le peuple burkinabè restera débout et uni face à l’adversité », après les attaques perpétrées contre l’Etat-major général des armées et l’ambassade de France.

« Je condamne avec la plus grande énergie cette attaque lâche et barbare contre notre pays et notre peuple », a posté sur sa page tweeter, le président KABORE.

Le chef de l’Etat burkinabè a adressé ses encouragements à « nos vaillants forces de défense et de sécurité qui ont mis hors d’état de nuire les ennemis de la nation ».

Selon Roch Marc Christian Kaboré « le Burkina Faso poursuivra avec détermination et sans faiblesse sa construction d’un Etat de droit ».

Le premier responsable du pays a présenté « les condoléances de la nation aux familles des éléments de notre armée tombés au combat et souhaite prompt rétablissement aux blessés ».

Agence d’information du Burkina

Tenue de la 1ère session ordinaire de l’année 2018 du Conseil Municipal de Ziniaré

Ce premier jour du mois de Mars 2018, s’est tenue dans la salle de réunion de la mairie de Ziniaré, la première session ordinaire de l’année 2018, Présidée par Monsieur le Maire Pascal COMPAORE, consacrée principalement à la présentation du rapport spécial du Maire au titre de l’année 2017 dont 111/117 conseillers étaient présents.

Ce rapport est consacré par le Code Général des Collectivités territoriales en son article 250. Il présente: 1. la situation des matières transférées; 2. Le fonctionnement des services techniques de la Mairie; 3. La mise en oeuvre des délibérations prises et 4. La situation financière. Outre cette présentation du rapport spécial, le conseil municipal a suivi une communication sur le foncier (Loi 34) donné par Monsieur YODA BLAISE de la DGFOMR.
Deux autres communications ont été présentées: le bilan des activités des conseillers régionaux et l’organisation de la deuxième édition de la Coupe de l’Elu local.
Pour terminer quatre (4) délibérations ont été prises par acclamation par le conseil municipal. Il s’agit des délibérations :
1. Portant mise en place d’une commission technique chargée du suivi et de l’évaluation du PCD (2017-2021);
2. Portant autorisation d’élaboration d’un plan Communal de gestion des déchets dans la Commune;
3. Portant autorisation de présenter une requête de financement d’un projet de construction de 3 salles de classe au Fonds permanent et;
4.portant autorisation de mise en place d’une commission communale d’urbanisme et de construction.
Monsieur le Maire Pascal COMPAORE, après avoir passé quelques informations aux conseillers, les a remercié pour leur participation effective à la session et souhaité bon retour à tous.

La commune de Ziniaré désormais sur la toile !

La commune de Ziniaré dispose désormais d’un site web qui va la connecter au reste du monde. Le lancement officiel du site est intervenu hier vendredi 2 mars 2018 dans l’enceinte de la mairie, en présence de la gouverneure du Plateau central.

En vue de donner de la visibilité à ses activités et faciliter la communication avec les administrés et partenaires nationaux et internationaux, la commune de Ziniaré s’est créée un espace sur la toile à travers la création d’un site web. Des vidéos, des photos, des textes et bien d’autres informations relatives à la commune sont contenus dans ce site. Celui-ci s’adapte à tous les terminaux qui seront utilisés, à savoir le téléphone portable, la tablette ou l’ordinateur, explique le concepteur du site Dieudonné Lankoandé.
Pour Pascal Compaoré maire de la commune de Ziniaré, cette initiative s’inscrit dans le cadre du Plan communal de développement (PCD) et vient renforcer la vision de la commune qui s’inscrit dans « la gestion de proximité, la communication et la transparence ». Deux agents seront formés, puis accompagnés pendant six mois sur la mise à jour du site par le concepteur du site afin qu’ils puissent avoir la main.
A terme, explique le maire, « que ce soit les PV des sessions, des documents officiels, les délibérations, le PCD, il est déjà possible de les télécharger. C’est pour permettre aussi aux éducateurs d’avoir l’information rapide et fiable sans passer par la mairie ».

Ayant procédé au lancement du site web, la gouverneure de la région du Plateau central, Nana Fatoumata Benon/Yatassaye, a souhaité que ce nouvel outil soit en permanence activement animé. « Nous constatons souvent avec regret que certains sites sont là, ils existent bel et bien mais malheureusement, les informations qui y sont ne sont pas du tout à jour. J’ai en tout cas souhaité que ce ne soit pas le cas dans la commune de Ziniaré. Que cet outil qui est merveilleux puisse être entretenu et nourri suffisamment au quotidien, qu’il y ait une réactivité autour des doléances, des souhaits ou des commentaires que les usagers ou les populations vont soumettre à la commune. Que l’équipe qui est là soit proactive et s’inscrive dans une dynamique de redevabilité » a-t-elle souligné.

Le coût global de création dudit site s’élève à un million et demi de francs CFA. L’actualité de la commune de Ziniaré est désormais accessible à l’adresse suivante : www.communedeziniare.org

M’pempé Bernard HIEN

Kaceto.net