1ère rencontre du Comité d’organisation de la Coupe de l’élu local de Ziniaré

Le jeudi 15 mars 2018, le comité d’organisation de la Coupe de l’élu s’est réuni dans la salle de réunion de la Mairie de Ziniaré sous la présidence de Monsieur Pascal COMPAORE, Maire de la Commune.

Il s’est agi d’une première rencontre de prise de contact au cours de laquelle le Maire a informé les membres du comité des principales innovations de la 2ème édition de la coupe de l’élu.

En effet, la présente édition mettra l’accent sur les disciplines phares que sont: le football, le cyclisme, le semi-marathon (10 km), le handisport, la pétanque et le scrabble.

En plus, le comité d’organisation connaît une meilleure implication des conseillers municipaux pour plus d’efficacité dans l’organisation.

Aussi, la nuit des lauréats a été supprimée et les prix et trophées seront remises séance tenante le jour de la finale de football.

Le chronogramme des activités se présente comme suit:

  • Jeudi 1er Mars: Présentation de l’organisation au Conseil Municipal
  • Jeudi 15Mars: 1ère réunion du Comité d’organisation
  • Jeudi 22 Mars: Amendement et adoption des règlements intérieurs
  • Du Jeudi 22 Mars au Samedi 7 Avril: Communication et Réception des candidatures dans toutes les disciplines
  • Jeudi 12 Avril: réception des projets de budget de chaque Commission et validation des candidatures dans les disciplines
  • Mardi 17 Avril: Tirage au sort des confrontations en Foot ball,
  • Samedi 14 Avril: date probable du Lancement de la Coupe
  • Samedi 30 juin: Date probable de la finale

S’agissant du comité d’organisation, la composition est la suivante:

  • COMMISSION COORDINATION
  • Président : COMPAORE Pascal, Maire de la commune de Ziniaré ;
  • Membres :
  • SOALLA René, 1er Adjoint au Maire ;
  • DERA Issaka, Président de la Commission Affaire Générale et sociale
  • SAWADOGO Mathias; Conseiller Municipal
  • SORRY/KASSIA Mamouna, Directrice régionale en charge de la Jeunesse
  • SANANN Bourama, Président de la ligue régionale de Football
  • Directeur régional des sports et des loisirs
  • COMMISSION FOOT BALL
  • Président : ONADJA François de la Direction Provinciale de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation ;
  • Membres :
  • ZONGO Mouni, deuxième Adjoint au Maire
  • KABRE Boureima, Conseiller Municipal;
  • KAFANDO François, Conseiller Municipal
  • DAKOURE Lassané, Conseiller Municipal
  • OUEDRAOGO Yakouba de la Direction régionale des sports et de loisirs du Plateau Central 
  • COMMISSION FINANCES
  • Président: ILBOUDO W. Dieudonné, Président ECOFI
  • Membres :
  • BADIEL/TIENDREBEOGO Léa de la Mairie de Ziniaré
  • CONSIMBO Raymond, personne ressource ;
  • COMPAORE Amado, Promoteur de compétition sportive ;
  • KADIOGO Christophe de la Mairie de Ziniaré.
  • TIEMTORE Zakaria, Conseiller Municipal,
  • COMMISSION TRANSPORT ET MATERIEL
  • Président : COMPAORE Vincent de la Mairie de Ziniaré
  • Membres :
  • CONSIMBO François de Mairie de Ziniaré ;
  • SOALLA Edmond, personne de ressource
  • ILBOUDO Marou, Conseiller Municipal
  • COMMISSION SECURITE
  • Président : Commandant de la Police Municipale.
  • Membres :
  • Commissaire Central de la ville de Ziniaré ou son représentant ;
  • Commandant de la Brigade territoriale de Gendarmerie de Ziniaré ou son représentant.
  • COMMISSION ACCUEIL ET PROTOCOLE
  • Président : SAWADOGO Koudougou de la Mairie de Ziniaré
  • Membres :
  • OUEDRAOGO Karim, Conseiller Municipal
  • YERBANGA Thierry, conseiller Municipal
  • COMMISSION COMMUNICATION
  • Président : SAWADOGO Cyprien de l’Agence d’information du Burkina
  • Membres : 
  • KAGAMBEGA Alfred de la Radio Vénégré;
  • SEDOGO Bernard de la Radio Bassy Fm ;
  • SOURABIE Awa, chargée Communication

 

  • COMMISSION MOBILSATION ET ANIMATION
  • Président : DEME Salif Bruno, Assistant Culturel Communal
  • Membres:
  • CONGO Rasmané de la Mairie de Ziniaré;
  • KAFANDO Albert, Conseiller Municipal
  • Dialla Aguierata, Conseillère Municipal
  • COMPAORE Roger, Conseiller Municipal
  • KABORE Nazaire, Crieur public.
  • COMMISSION SANTE
  • Président : OUIBGA Patrice, ICP CSPS urbain
  • Membres :
  • DIMA fidèle, Infirmier au CSPS urbain
  • Deux (02) membres de la Croix-Rouge.
  • TAPSOBA Soumaila, Conseiller Municipal
  • YERBANGA Emmanuel, Conseiller Municipal
  • COMMISSION SECRETARIAT
  • PRESIDENT : Bertrand W. SAWADOGO, Secrétaire Général de la Mairie,
  • Membres :
  • ZOUNGRANA Michel de la Mairie de Ziniaré
  • KOROGO Bertille de la Mairie de Ziniaré
  • OUEDRAOGO/KANAZOE Pélagie de la Mairie de Ziniaré.
  • COMMISSION CYLCISME ET HANDISPORT
  • Président : Wemmenga Aly, personne de ressource ;
  • Membres :
  • COMPAORE Mouni de la Ligue de Cyclisme ;
  • SAWADOGO Benoit, Conseiller Municipal
  • OUEDRAOGO Achille, Conseiller Municipal
  • DAYAMBA Fulbert, Personne ressource
  • Un (01) représentant de la Direction régionale des sports et loisirs
  • COMMISSION PETANQUE ET SCRABLE
  • Président : LENGANI Ousmane, CROSC
  • Membres:
  • OUEDRAOGO Adama Louis, Personne ressources
  • ILBOUDO Aly de la ligue de Pétanque
  • ILBOUDO Mathieu, Conseiller Municipal
  • COMMISSION SEMI MARATHON(10km)
  • Président : KARAGA Alexis de l’APSCZ
  • Membres : 
  • OUEDRAOGO T. Idrissa, Conseiller Municipal;
  • BOUDA Omer, Conseiller Municipal;
  • Un représentant de la Direction Chargé du Sport ;

A l’issue de la présentation des membres du comité d’organisation, Monsieur le Maire a souhaité une implication réelle de tous les acteurs pour la réussite de la présente édition. Il a informé l’assistance qu’un budget de cinq millions de francs CFA a été mis à la disposition du comité par le budget communal.

Les participants ont félicité le Maire et son conseil municipal pour leur dynamisme et leurs initiatives en faveur du développement communal. Ils ont souhaité que le dassandaga qui accompagne la finale puisse se réaliser à l’image de l’année écoulée.

Le thème ainsi que les noms des parrains seront communiqués dans les prochains jours.

Le tourbillon qui a gâché la célébration du 8 mars à Loumbila

8-Mars à Loumbila : un vent fait trois blessés
Dans ses balades ce week-end, Kantigui a appris que la 161ème Journée internationale de la femme s’est mal terminée au Plateau central. Selon ses sources, c’est la commune de Loumbila qui a été retenue pour cette commémoration au niveau régional. Ces mêmes sources précisent que tout a bien commencé ce jour-là, même si la parade a été annulée alors que les femmes s’étaient beaucoup entraînées sous le chaud soleil pendant plusieurs jours. Mais situation nationale oblige, elles ont bien compris et accepté le mot d’ordre. Cependant, au moment où Mme le gouverneur était en train de conclure son discours, un tourbillon s’est invité à la fête. En moins de deux minutes, des tentes ont été renversées et c’était le sauve-qui-peut. Malheureusement, dans la débandade, trois personnes, à savoir le protocole du Conseil régional, la directrice provinciale de la femme et une autre jeune dame ont été blessés. Ces derniers ont été rapidement pris en charge au centre de santé de Loumbila. Une situation qui a mis brutalement fin à la commémoration. Selon certaines croyances, l’incident était prévisible, car l’on notait l’absence du chef du canton de Loumbila et des autres chefs à la cérémonie. Ces mêmes sources précisent que cette absence remarquable des coutumiers est due à un antécédent au cours de la même semaine. En effet, le chef de Loumbila, avec l’appui du Larlé Naaba, avait précédemment organisé une cérémonie de remise de vivres où le conseil municipal n’a pas contribué à la mobilisation, d’où le mécontentement du chef qui a refusé d’assister à la commémoration du 8-Mars. En tout cas, de ce qui se dit, beaucoup sont repartis avec un mauvais souvenir de cette commémoration. D’autres faits révélés à Kantigui : le maire qui a fait une chute quelques jours avant, dans son bureau, n’était pas à la cérémonie, les tentes avaient été démontées la veille de la commémoration par des intempéries et remontées le matin du 8 mars.

SIDWAYA KANTIGUI

Journée de partage à la Commune de Ziniaré

Le mardi 6 mars s’est déroulée à la Mairie de Ziniaré, une journée de partage de vivres à l’ensemble des populations en situation difficile des 53 villages et des 5 secteurs de la Commune de Ziniaré.

En effet, au regard de la mauvaise saison qui a mis la commune dans une situation de déficit céréalier, le Conseil municipal a décidé de venir en soutien aux populations vulnérables à travers un apport en vivres. Ce geste est certes symbolique mais a tout son sens quant à la compassion, à l’écoute et à la proximité du conseil municipal avec la population.

Ces vivres sont composés de maïs et de riz d’une valeur de 4 799 925 FCFA.

C’est avec beaucoup de joie et d’enthousiasme que les bénéficiaires ont accueilli ce don. Cela ne couvre certes pas leurs besoins alimentaires mais contribuera un tant soit peu à soulager les souffrances.

Les Conseils Villageois de Développement (CVD) ont été mis à contribution pour que les denrées parviennent aux vrais destinataires dans tous les villages de la commune.

Le premier Adjoint au maire, président la remise des vivres, a profité de l’occasion pour rassurer les bénéficiaires que les magasins de la SONAGESS seront ravitaillés régulièrement et que des mesures sont prises pour que ceux qui sont dans les besoins réels puissent en bénéficier à des prix sociaux conformément à la politique du gouvernement.

 

La double attaque du vendredi 2 mars à Ouagadougou a été revendiquée par GSIM de Iyad Ag Aghali

Nusrat al-Islam wal-Muslimin revendique l’attaque de Ouagdougou.

ALAKHBAR (Nouakchott) – Nusrat al-Islam wal-Muslimin, la coalition djihadiste active dans le nord du Mal, a revendiqué les attaques qui ont secoué vendredi la capitale burkinabé, Ouagadougou.

Dans un message envoyé à Alakhbar, la coalition djihadiste a affirmé avoir agi en réponse à la mort de plusieurs de ses leaders dont le chef djihadiste Mohamed Hacen Al-ançari dans un raid de l’armée française.

16 personnes ont été tuées dont 8 assaillants et 80 autres blessées dans l’attaque qui a ciblé la zone où se situent l’Etat major de l’armée, la Primature, l’Ambassade de France et l’Institut Français.

La France avait annoncé il y a plus de deux semaines avoir mené un raid dans le nord-est du Mali conduisant à la mort ou la capture d’une vingtaine de djihadistes.

Quelque 4 000 soldats français sont stationnés dans le Sahel pour lutter contre les groupes islamistes armés qui opèrent notamment dans le nord du Mali.

Source : alakhbar info.

 

De Ouaga 2000 à la double attaque de Ouagadougou : qui est Iyad Ag Ghali ?

Présenté au départ comme un rebelle diplomate «policé», Iyad Ag Ghali, 60 ans, qui a longtemps écumé l’hôtel et autres villas huppés de Ouaga 2000 au frais de l’Etat burkinabè, et qui avait fui le Faso à la chute de Blaise Compaoré en 2014, vient de se proclamer ennemi public numéro 1 par la revendication du double attentat de vendredi ayant tué 8 militaires à Ouagadougou. Entre 2012-2014, Iyad, prend ses quartiers à Ouaga 2000, entretenant des relations de complicité avec les plus hautes autorités du pays. Il joue un rôle prépondérant dans les négociations pour la sortie de crise au Mali, dirigées par le ministre des Affaires étrangères de Blaise Compaoré (médiateur de la crise malienne), Djibril Bassolé.

Même si le chef de guerre touareg malien, né à Boghassa (dans le nord du Mali) a promis récemment d’épargner son pays, c’est là qu’il a fait ses premières armes dans les années 70 avant de rejoindre la Libye où il intègre les troupes du Colonel Kadhafi. Il combat au Liban et au Tchad avant de regagner le Mali où il déclenche la rébellion touarègue de 1990-1996. Il fonde et dirige le Mouvement populaire pour la libération de l’Azawad (MPLA), puis le Mouvement populaire de l’Azawad (MPA) avant de signer la paix en 1992 et de rallier l’État malien. À la fin des années 1990, il commence à se tourner vers l’islamisme, il voyage et est appelé à plusieurs reprises pour négocier la libération d’otages occidentaux détenus par les djihadistes. En 2012, au début de la guerre du Mali, il fonde le groupe salafiste djihadiste Ansar Dine dans le but d’instaurer la charia au Mali. Avec la chute du régime Compaoré au Burkina et celle d’Amadou Toumani Touré au Mali, il disparait des radars officiels et endosse une posture de plus en plus radicale. C’est par vidéos qu’il fera ensuite des apparitions sporadiques. En 2017, il prend la tête du Jamaat Nosrat al-Islam wal-Mouslimin, né de la fusion de la plupart des groupes djihadistes maliens. Ce groupe a revendiqué l’attaque de Kidal qui a tué 5 soldats nigériens et la double attaque du 2 mars 2018 à Ouagadougou qui a fait 8 morts parmi les forces de défense et de sécurité burkinabè. Iyad Ag Ghali est un terroriste et un criminel contre lequel la France mène la guerre sans la moindre négociation a déclaré Emmanuel Macron en décembre dernier à Niamey. Source: #Radio_oméga

LE PEUPLE BURKINABÈ RESTERA DÉBOUT ET UNI FACE À L’ADVERSITÉ

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a réagi vendredi sur son compte tweeter, mentionnant que « le peuple burkinabè restera débout et uni face à l’adversité », après les attaques perpétrées contre l’Etat-major général des armées et l’ambassade de France.

« Je condamne avec la plus grande énergie cette attaque lâche et barbare contre notre pays et notre peuple », a posté sur sa page tweeter, le président KABORE.

Le chef de l’Etat burkinabè a adressé ses encouragements à « nos vaillants forces de défense et de sécurité qui ont mis hors d’état de nuire les ennemis de la nation ».

Selon Roch Marc Christian Kaboré « le Burkina Faso poursuivra avec détermination et sans faiblesse sa construction d’un Etat de droit ».

Le premier responsable du pays a présenté « les condoléances de la nation aux familles des éléments de notre armée tombés au combat et souhaite prompt rétablissement aux blessés ».

Agence d’information du Burkina

Tenue de la 1ère session ordinaire de l’année 2018 du Conseil Municipal de Ziniaré

Ce premier jour du mois de Mars 2018, s’est tenue dans la salle de réunion de la mairie de Ziniaré, la première session ordinaire de l’année 2018, Présidée par Monsieur le Maire Pascal COMPAORE, consacrée principalement à la présentation du rapport spécial du Maire au titre de l’année 2017 dont 111/117 conseillers étaient présents.

Ce rapport est consacré par le Code Général des Collectivités territoriales en son article 250. Il présente: 1. la situation des matières transférées; 2. Le fonctionnement des services techniques de la Mairie; 3. La mise en oeuvre des délibérations prises et 4. La situation financière. Outre cette présentation du rapport spécial, le conseil municipal a suivi une communication sur le foncier (Loi 34) donné par Monsieur YODA BLAISE de la DGFOMR.
Deux autres communications ont été présentées: le bilan des activités des conseillers régionaux et l’organisation de la deuxième édition de la Coupe de l’Elu local.
Pour terminer quatre (4) délibérations ont été prises par acclamation par le conseil municipal. Il s’agit des délibérations :
1. Portant mise en place d’une commission technique chargée du suivi et de l’évaluation du PCD (2017-2021);
2. Portant autorisation d’élaboration d’un plan Communal de gestion des déchets dans la Commune;
3. Portant autorisation de présenter une requête de financement d’un projet de construction de 3 salles de classe au Fonds permanent et;
4.portant autorisation de mise en place d’une commission communale d’urbanisme et de construction.
Monsieur le Maire Pascal COMPAORE, après avoir passé quelques informations aux conseillers, les a remercié pour leur participation effective à la session et souhaité bon retour à tous.

La commune de Ziniaré désormais sur la toile !

La commune de Ziniaré dispose désormais d’un site web qui va la connecter au reste du monde. Le lancement officiel du site est intervenu hier vendredi 2 mars 2018 dans l’enceinte de la mairie, en présence de la gouverneure du Plateau central.

En vue de donner de la visibilité à ses activités et faciliter la communication avec les administrés et partenaires nationaux et internationaux, la commune de Ziniaré s’est créée un espace sur la toile à travers la création d’un site web. Des vidéos, des photos, des textes et bien d’autres informations relatives à la commune sont contenus dans ce site. Celui-ci s’adapte à tous les terminaux qui seront utilisés, à savoir le téléphone portable, la tablette ou l’ordinateur, explique le concepteur du site Dieudonné Lankoandé.
Pour Pascal Compaoré maire de la commune de Ziniaré, cette initiative s’inscrit dans le cadre du Plan communal de développement (PCD) et vient renforcer la vision de la commune qui s’inscrit dans « la gestion de proximité, la communication et la transparence ». Deux agents seront formés, puis accompagnés pendant six mois sur la mise à jour du site par le concepteur du site afin qu’ils puissent avoir la main.
A terme, explique le maire, « que ce soit les PV des sessions, des documents officiels, les délibérations, le PCD, il est déjà possible de les télécharger. C’est pour permettre aussi aux éducateurs d’avoir l’information rapide et fiable sans passer par la mairie ».

Ayant procédé au lancement du site web, la gouverneure de la région du Plateau central, Nana Fatoumata Benon/Yatassaye, a souhaité que ce nouvel outil soit en permanence activement animé. « Nous constatons souvent avec regret que certains sites sont là, ils existent bel et bien mais malheureusement, les informations qui y sont ne sont pas du tout à jour. J’ai en tout cas souhaité que ce ne soit pas le cas dans la commune de Ziniaré. Que cet outil qui est merveilleux puisse être entretenu et nourri suffisamment au quotidien, qu’il y ait une réactivité autour des doléances, des souhaits ou des commentaires que les usagers ou les populations vont soumettre à la commune. Que l’équipe qui est là soit proactive et s’inscrive dans une dynamique de redevabilité » a-t-elle souligné.

Le coût global de création dudit site s’élève à un million et demi de francs CFA. L’actualité de la commune de Ziniaré est désormais accessible à l’adresse suivante : www.communedeziniare.org

M’pempé Bernard HIEN

Kaceto.net

Cérémonie de lancement officiel du site Web de la Commune de Ziniaré

Discours de Monsieur le Maire de la commune de Ziniaré  

A l’occasion de la cérémonie de lancement du site web de la commune de Ziniaré

Ziniaré, le vendredi 02 mars 2018

Préséance

C’est avec un grand plaisir que je prends la parole en cette journée de lancement du site Web de la commune de Ziniaré.

Aussi, voudrais-je, au nom de l’ensemble des populations de la Commune de Ziniaré, au nom du Conseil municipal et en mon nom Personnel, souhaiter la bienvenue à Madame le Gouverneur de la Région du Plateau central et à toute l’équipe qui l’accompagne dont nous saluons la disponibilité à toujours être à nos côtés.

Ce mot de bienvenue va également à l’endroit toutes les autorités politiques, administratives, coutumières et religieuses ici présentes et représentées, de même qu’à l’ensemble des conseillers municipaux.

Nous saluons spécialement la présence de Monsieur Abdoulaye OUEDRAOGO, Administrateur Général de l’ONG APIL dont la contribution a permis la réalisation de cette activité.

Présidium du lancement du lancement du site Web de la Commune de Ziniaré

Madame le Gouverneur,

Chers invités.

          Je voudrais vous exprimer ma profonde reconnaissance et celle de tout le conseil municipal pour le déplacement que vous avez effectué afin de marquer de votre présence la cérémonie de mise en service officiel du site web de la commune de Ziniaré qui nous rassemble ce matin. Je note avec satisfaction la grande présence des médias à cette cérémonie et les félicite pour l’engouement qu’ils manifestent pour toutes les activités auxquelles nous les convions.

Depuis le 28 juin 2016, date de notre installation comme exécutif dans la Mairie de ZIniaré, nous avons engagé de nombreuses actions visant à promouvoir le développement participatif. La présente cérémonie s’ajoute à la liste de tout ce qui a été déjà entrepris à cette fin.

Jusqu’à présent, la presse écrite, les radios et télévisions, les affiches, les réunions et autres séances de travail,  ont été les principaux moyens de communication que nous avons empruntés pour informer nos concitoyens et communiquer avec eux sur la vie de la commune.

Aujourd’hui, alors que nous venons de présenter notre rapport spécial 2017 au conseil municipal, l’événement qui nous rassemble vise à renforcer cette communication.

Le Site Web que nous avons le plaisir de lancer officiellement ce jour se veut évolutif et surtout dynamique. Il vise plusieurs objectifs :

  • Offrir à la Commune une visibilité nationale et internationale ;
  • Informer sur le processus de la décentralisation ;
  • Eduquer et sensibiliser la population communale dans le cadre de la mise en œuvre des activités de développement ;
  • Servir d’interface entre la Commune et les populations, outre tous ceux qui portent un intérêt au développement communal.

De façon pratique, ce site remplira au moins trois fonctions :

  • D’abord une fonction d’information,
  • Ensuite une fonction de communication,
  • Et enfin une fonction de messagerie.

En vérité, je sais que les attentes étaient très fortes, de voir la Commune se doter enfin d’une vitrine électronique. Les échos de ces attentes nous parviennent autant de la part de nos concitoyens vivant dans la commune, des ressortissants vivant au Burkina que ceux vivant dans les autres pays d’Afrique et du monde. Ces attentes, du reste légitimes, témoignent de l’intérêt porté au développement communal et à ce que nous faisons au quotidien pour répondre aux attentes des populations.

En fait, de nos jours, les communications électroniques, notamment Internet, constituent l’un des supports essentiels d’une commune comme la nôtre. Nous avons pris la mesure de ces attentes dès notre prise de fonction. Les actions ont été engagées pour y apporter une réponse adéquate. Je me réjouis de l’heureux aboutissement de ce processus grâce à l’accompagnement de l’ONG APIL que je vous demande d’ovationner.

Je saisis cette occasion pour remercier l’entreprise FASOWEB et toute l’équipe de conception pour l’expertise qu’elle a su mettre au service de la Commune dans la réalisation de cette activité.

Je souhaite vivement que les pages de ce site répondent pleinement à toutes les attentes de nos compatriotes et de tous les internautes d’ici et d’ailleurs.

Je voudrais compter sur vous les acteurs des médias, pour en faire la promotion afin que l’adresse www.communedeziniare.org soit effectivement une référence en information de première main sur la vie communale.

De même, j’espère que les pages de ce site serviront à nourrir un courant d’échanges entre la Commune et les internautes qui les visiteront. Pour ce faire, l’adresse commune.ziniaré@yahoo.fr est à votre disposition, de même que les espaces réservés aux commentaires.

Enfin, je souhaite une excellente navigation aux uns et aux autres.

Je vous remercie pour votre attention.

Pascal COMPAORE

« Nous sommes une des rares communes à arrimer notre Plan de développement au PNDES », Pascal Compaoré, Maire de la commune de Ziniaré,

Ziniaré, en langue mooré, « du jamais vu’’. Située à une trentaine de kilomètres au nord-est de la capitale, la commune de Ziniaré est le chef-lieu de la province de l’Oubritenga et de la région du Plateau-central. Circonscription d’origine de l’ancien président du Faso, Blaise Compaoré, Ziniaré était donc considérée, à tort ou à raison, comme une privilégiée du pays. Quatre ans après la chute du régime Compaoré, notre rubrique dédiée aux collectivités territoriales s’est intéressé à la vie de cette commune, dirigée depuis juin 2016 par un jeune maire, Pascal Compaoré. Produit de l’UFR/SH (Sociologie) de l’Université de Ouagadougou et titutlaire d’un Master en suivi-évalutaion de l’Université polytechnique de Turin en Italie, le bourgmestre aborde dans cette interview, et sans langue de bois, des questions relatives à son conseil municipal, à l’ancien président Blaise Compaoré et décline sa vision de développement pour son ’’Ziniaré natal’’. Lire la suite