Articles

Plan communal de riposte contre la COVID-19 de Ziniaré est disponible

 

COMMUNE DE ZINIARE                                                                                                              BURKINA FASO

 

-=-=-=-=-                                                                                                                           Unité – Progrès – Justice

 

CABINET                                                                                                                                        -=-=-=-=-

 

-=-=-=-=-

 

N°2020-          /CZNR/CAB

PLAN COMMUNAL DE RIPOSTE CONTRE LE CORONAVIRUS

Avril 2020

 

Table des matières

 

 

 

RESUME ………………………………………………………………………………………………. 3

 

  1. 1. Contexte et justification ……………………………………………………………………… 5

 

  1. 2. Hypothèses antérieures de planification ……………………………………………….. 6

 

  1. 3. Objectifs ………………………………………………………………………………………….. 7

 

3.1.  Objectif général ………………………………………………………………………………. 7

 

3.2.  Objectifs spécifiques ……………………………………………………………………….. 7

 

  1. 4. Situation épidémiologique…………………………………………………………………… 7

 

  1. 5. Situation actuelle de la riposte ……………………………………………………………. 7

 

  1. 6. Actions et activités prioritaires pour la riposte……………………………………….. 8

 

  1. A. Les actions à court terme …………………………………………………………………… 8

 

6.1.  Engagement    politique   et   prise   de   mesures   préventives   de   l’autorité communale. ………………………………………………………………………………………….. 8

 

6.2.  Mise en place d’une cellule de crise……………………………………………………. 9

 

6.3.  Engagement et responsabilisation des communautés …………………………… 9

 

6.4.  Mobilisation des ressources humaines, logistiques et financières …………… 9

 

6.5.  Renforcement des capacités de l’équipe d’intervention rapide (EIR) ………. 10

 

6.6.  Renforcement de la surveillance………………………………………………………. 10

 

6.7.  Renforcement du suivi des contacts…………………………………………………. 10

 

6.8.  Renforcement des capacités de prise en charge des patients ……………….. 11

 

6.9.  Les mesures sociales et économiques de mitigation ……………………………. 11

 

  1. Les actions à moyen et long terme…………………………………………………11

 

6.10.   Renforcer les capacités de diagnostic du laboratoire du CMA de Ziniaré. 11

 

  1. 7. Budget du plan de riposte …………………………………………………………………..13

 

RESUME

 

 

L’alerte au coronavirus a été donnée par le Gouvernement du Burkina Faso à la confirmation du premier cas le 09 mars 2020 à Ouagadougou. Dès lors, la flambée épidémique ne cesse de s’étendre dans plusieurs communes dont la commune de Ziniaré avec la confirmation de cinq (05) cas en dix jours. C’est la première fois que la commune de Ziniaré est touchée par une telle maladie. Avec la propagation actuelle de la Covid-19, le Burkina Faso fait face à une épidémie avec 443 cas notifiés dont 24 décès à la date du 09 avril 2020.

Au regard du caractère très contagieux du virus, la proximité géographique du foyer             épidémique     qu’est     Ouagadougou,     et     l’intensité      des     échanges socioéconomiques, la propagation de la maladie est redoutée dans la commune de Ziniaré. Face à cette situation, le Maire de la commune de Ziniaré a convié les responsables d’organisations de la société civile (OSC), d’organisations non gouvernementales (ONG), d’Associations de développement, des agents de santé, des conseillers municipaux et des responsables de la sécurité à une rencontre sur cette question de santé publique. Il a donc été décidé de la mise en place d’une cellule communale de crise qui travaillera, de la meilleure manière possible, à interrompre la transmission du virus dans la commune de Ziniaré. A l’issue de cette importante rencontre il a été recommandé d’élaborer un plan communal de riposte en l’adaptant à la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la maladie à coronavirus. Le présent document est le résumé du plan de riposte de la commune de Ziniaré. Son objectif général est d’endiguer l’épidémie liée au Coronavirus dans la commune de Ziniaré et éviter sa propagation. Pour atteindre cet objectif, les stratégies et actions prioritaires suivantes devraient être mises en œuvre dans les trois mois pour un meilleur contrôle de la covid-19 :

  1. 1. Engagement politique et prise de mesures préventives de l’autorité communale ;
  2. 2. Mise en place d’une cellule communale de crise contre la maladie à coronavirus ;
  3. 3. Engagement et responsabilisation des communautés ;

 

  1. 4. Mobilisation des ressources humaines, logistiques et financières ;

 

  1. 5. Renforcement des capacités de l’équipe d’intervention rapide (EIR) ;

 

  1. 6. Renforcement de la surveillance ;

 

  1. 7. Renforcement du suivi des contacts ;

 

  1. 8. Renforcement des capacités de prise en charge des patients ;

 

  1. 9. Renforcer les capacités de diagnostic du laboratoire du Centre médical avec antenne chirurgicale (CMA) de Ziniaré ;
  2. 10. Mesures sociales et économiques de mitigation.

 

Pour mettre en œuvre ce plan, un montant de soixante-treize millions cinq cent quatre-vingt-neuf mille neuf cent soixante-quinze (73 589 975) francs CFA sera immédiatement nécessaire pour les trois premiers mois. Même si au cours des 3 mois la situation est maîtrisée, il faudra que le travail de mise aux normes des structures de santé continue et s’accélère pour assurer une qualité des soins et une capacité de réponse renforcée.

La commune de Ziniaré privilégie l’efficacité dans la transparence devant cette urgence d’intérêt communal et national pour la santé publique et la sécurité. Ainsi des partenaires sont encouragés à privilégier des achats directs et faire des contributions en nature en fonction des besoins identifiés dans le plan de réponse.

 

  1. 1. Contexte et justification

 

 

La commune de Ziniaré, chef-lieu de la province de l’Oubritenga et de la Région du Plateau Central se situe au centre du Burkina Faso. Elle est comprise entre

12°35’ de latitude nord et 1°18’ de longitude ouest. Elle est implantée dans le bassin du fleuve Nakanbé, entre la fourche formée par ce fleuve et son affluent, le Massili. Traversé par  la  route nationale n°3  (RN3), Ziniaré, Chef-lieu de  la Commune, est située à 35 km de la capitale Ouagadougou. La Commune compte cinq (05) secteurs et cinquante-trois (53) villages. Elle a une superficie de 526 km2 soit 18,51% de la superficie totale de la province de l’Oubritenga. Elle est limitée au Nord par les communes de Zitenga et de Korsimoro, à l’Ouest par les communes de Dapelogo et de Loumbila, au Sud par les communes de Nagréongo et de Saaba et à l’Est par la commune d’Absouya.

 

La commune de Ziniaré compte 90 347 habitants en 2020 selon le taux de croît défini en 2006 par l’Institut national de la statistique et de la démographie (INSD). Le rayon moyen d’action et de couverture sanitaire est de 2,96 km avec un taux de fréquentation des formations sanitaires par les populations de 1,21 contact par personne.

 

Au niveau sanitaire, la commune abrite dix-neuf (19) centres de santé et de promotion sociale (CSPS) publics fonctionnels et quatre (04) structures privées de santé dont une (01) confessionnelle. Ces différentes structures emploient vingt- trois (23) Infirmiers d’Etat, vingt-deux (22) Sages-femmes, six (06) Infirmiers Brevetés, six (06) Accoucheuses Brevetées, vingt-six (26) Agents Itinérants de Santé, vingt-un (21) Accoucheuses Auxiliaires, trente-huit (38) manœuvres et gardiens et vingt (20) gérants de dépôts pharmaceutiques.

 

Depuis le début du mois de mars 2020, une maladie à Coronavirus sévit à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso. L’alerte a été donnée par les autorités nationales le 09 mars 2020, date de la confirmation du premier cas dans le pays. C’est une nouvelle maladie et c’est donc la première fois que le Burkina Faso et la région Afrique de l’Ouest enregistre des infections dues à cette maladie. Avec la propagation actuelle de l’épidémie aux autres localités du pays (Bobo Dioulasso, Dédougou, Ziniaré, Kongoussi…), les collectivités territoriales ont entrepris de

 

s’organiser dans la prévention et la prise en charge des malades qui sont au nombre de 443 dont 146 guérisons et 24 décès sur le plan national. Au niveau de la commune de Ziniaré, cinq (05) cas positifs ont été détectés.

Au regard du caractère très contagieux du virus, de la proximité géographique du foyer épidémique (35 kilomètres de Ouagadougou), des insuffisances de notre système de santé et de l’intensité des échanges socioéconomiques, la propagation de la maladie est redoutée dans la commune de Ziniaré.

C’est la raison pour laquelle l’autorité communale entend mettre en place ce plan de riposte afin de freiner efficacement la propagation du coronavirus dans la commune de Ziniaré.

 

 

  1. 2. Hypothèses antérieures de planification

 

Snario 1 : Maladie à Coronavirus déclarée à Ouagadougou. La commune de Ziniaré étant une commune voisine, on peut considérer qu’il y a un risque élevé. De ce fait le scénario 1 est actuellement en cours.

Snario  2  :  Maladie  à  coronavirus  déclarée  à  Ziniaré  :  les  facteurs  de propagation de la maladie étant présent (épidémie au Burkina Faso, personnel socio-sanitaire non habitué à gérer les risques biologiques majeurs, flux migratoire et activités commerciales élevées dans la zone etc.) par conséquent la probabilité de la propagation est très élevée.

Rappel des seuils d’interventions prévues :

 

Ø  La probabilité de survenue de l’épidémie est très élevée lorsqu’il y a un cas confirmé dans la commune voisine ;

Ø  Il y a épidémie quand il y a un cas confirmé dans la commune.

 

Depuis le 24 mars 2020, le plan est passé au scénario 2 qui correspond à la réponse                à  une  épidémie   et  qui   demande   des  actions  immédiates  et    bien coordonnée pour gagner rapidement la bataille.

 

  1. 3. Objectifs

 

3.1. Objectif général

 

Bouter la covid-19 hors de la commune de Ziniaré d’ici le 3o juin 2020.

 

3.2. Objectifs spécifiques

 

Ø  Rompre la chaîne de transmission au niveau communautaire ;

 

Ø  Assurer le soutien médico-psycho-social des cas suspects ;

 

Ø  Renforcer le suivi des contacts de la covid-19 ;

 

Ø  Renforcer les mesures de prévention dans les formations sanitaires ;

 

Ø  Renforcer    les   activités    d’information,    éducation    et    communication/ communication pour le changement de comportement (IEC/CCC) de la population ;

Ø  Assurer une surveillance des activités de lutte contre la covid-19.

 

 

  1. 4. Situation épidémiologique

 

La commune de Ziniaré a enregistré, du 24 mars au 04 avril 2020, cinq (05) cas confirmés de malades à coronavirus. Cette situation est inquiétante au regard de l’augmentation des cas à Ouagadougou, du mode de transmission de la maladie, du manque de formation des agents de santé dans le domaine et de l’insuffisance des moyens matériels et financiers pour la prise en charge des malades.

 

  1. 5. Situation actuelle de la riposte

 

Dès la confirmation des premiers cas de la maladie à coronavirus à Ouagadougou, les autorités communales ont pris la mesure de la menace en prenant, par arrêtés n°2020-010/CZNR/CAB du 25 mars 2020 portant mesures spéciales préventives de la covid-19 dans la commune de Ziniaré et n°2020-015/CZNR/CAB du 31 mars

2020 portant création d’une cellule communale de crise contre la covid-19 dans la commune de Ziniaré et par communiqués n°2020-014/CZNR/SG du 25 mars

2020 et n°2020-013 CZNR/SG du 20 mars 2020 portant également sur des mesures restrictives des libertés individuelles et collectives pour lutter contre la propagation du virus dans la cité de Naaba Oubri.

L’accent a été mis ensuite sur l’information et la sensibilisation avec le concours des OSC, pour que les populations comprennent que la maladie est réelle et qu’il faut s’en protéger et protéger également les autres.

Une cellule communale de crise contre la covid-19 a été également mise en place par arrêté n°2020-015/CZNR/CAB du 31 mars 2020 et comprend l’ensemble des forces vives de la commune de Ziniaré. Au niveau des professionnels de santé, une équipe d’intervention rapide a été mise en place et travaille avec efficacité sur :

Ø  La lutte contre la propagation du virus ;

 

Ø  Les investigations sur les contacts des malades ;

 

Ø  Le suivi des cas suspects ;

 

Ø  La sensibilisation sur les mesures de prévention et les modes de transmission de la maladie ;

Ø  Les prélèvements pour les tests de laboratoire médical.

 

  1. 6. Actions et activités prioritaires pour la riposte

Les actions et les activités prioritaires pour la riposte intègrent celles à court

 

terme et celles à moyen et long terme.

 

  1. A. Les actions à court terme

 

6.1. Engagement politique et prise de mesures préventives de l’autorité communale.

Le Maire de la commune de Ziniaré devrait assurer un engagement et conduire un plaidoyer et un soutien politique pour la mobilisation de la population, des partenaires, des ressources humaines, financières et logistiques nécessaires à la riposte. En outre une prise de mesures restrictives des libertés est nécessaire.

6.2. Mise en place d’une cellule de crise

  1. i. Prendre un arrêté communal créant une cellule communale de crise précisant les attributions de ladite cellule ;
  2. ii. Identifier immédiatement et aménager un site pour abriter le centre opérationnel d’urgence pour les cas de confinement ou de quarantaine ;

iii. Assurer la coordination des opérations de riposte à l’épidémie ;

 

  1. iv. Assurer la supervision et le suivi réguliers dans les structures de santé à risque pour passer en revue les progrès accomplis et apporter des solutions aux problèmes rencontrés ;
  2. v. Assurer la gestion transparente et efficace des ressources

 

6.3. Engagement et responsabilisation des communautés

L’engagement des communautés leur implication dans la prise des mesures de prévention et de contrôle de la maladie à Coronavirus. Cela consiste à :

 

 

  1. i. Identifier les leaders d’opinion à tous les niveaux de la commune ;

 

  1. ii. Engager le dialogue avec les leaders d’opinion, les autorités locales, les responsables politiques et les guérisseurs traditionnels pour partager l’information sur la maladie et trouver des solutions consensuelles et localement adaptées pour l’application des mesures d’hygiène essentielles,

 

l’abandon de l’automédication et la célébration des rites funéraires sécurisés ;

 

iii. Soutenir les communautés pour la mise en œuvre des solutions locales ;

 

  1. iv. Impliquer les responsables politiques, ainsi que les autorités locales, traditionnelles et religieuses et des leaders d’opinion à tous les niveaux dans le processus de mobilisation sociale et de définition des stratégies communautaires ;
  2. v. Définir un axe de la communication tel « Ensemble, brisons la chaîne de contamination de la covid-19 » ;
  3. vi. Intensifier la diffusion de l’information de santé publique sur les mesures de lutte antiinfectieuse contre le coronavirus ainsi que les mesures de prévention ;

vii. Conduire des évaluations rapides des connaissances, attitudes et pratiques de la population sur le coronavirus en utilisant des canaux multimédias et les communications interpersonnelles.

 

6.4. Mobilisation des ressources humaines, logistiques et financières i. Faire le plaidoyer auprès des autorités et des partenaires pour la mobilisation des ressources humaines, financières et logistiques nécessaires à la riposte ;

  1. ii. Lancer un appel à la solidarité à l’endroit des populations, des ressortissants, de la dispora et des partenaires et sympathisants de la commune de Ziniaré ;

iii. Elaborer des demandes de soutien ;

 

  1. iv. Mobiliser des ressources humaines suffisantes (membres d’associations, d’OSC et d’ONG, responsables coutumiers et religieux, conseils villageois de développement, volontaires) pour assurer la mise en œuvre des activités de lutte contre la propagation du virus à tous les niveaux ;
  2. v. Garantir la redevabilité des ressources mobilisées dans le cadre de la riposte ;

 

  1. vi. Prendre en charge les équipes de volontaires.

 

6.5. Renforcement des capacités de l’équipe d’intervention rapide

 

  1. i. Former les membres de l’Equipe d’intervention rapide sur la préparation et la gestion de l’épidémie de la maladie à coronavirus et le travail en équipe et renforcer ladite équipe avec trois (03) agents chargés de l’enterrement sécurisé et d’un chargé de communication;
  2. ii. Doter l’équipe d’intervention rapide de deux (02) véhicules de fonctionnement, d’une ambulance médicalisée et d’un véhicule pour l’enterrement ;

 

iii. Doter l’équipe d’intervention rapide de 50 équipements de protection individuelle, 50 bottes en plastique, 05 poubelles, 50 boîtes de sécurité, de 100 kits pour le prélèvement et le transport des échantillons, 10 mégaphones, 02 pulvérisateurs ;

  1. iv. Organiser deux (02) sessions de formation de l’équipe d’intervention rapid

 

6.6. Renforcer la surveillance

  1. i. Acquérir des crédits de communication pour les trois (03) numéros verts de l’EIR;

 

  1. ii. Former / recycler les agents de santé y compris du privé sur les définitions de cas ;

iii. Mettre en place un système de gestion de l’alerte à la maladie à coronavirus au niveau des structures de santé pour recevoir des appels d’alerte provenant des populations, et y répondre promptement en conduisant des missions de vérifications/investigations sur le terrain ;

  1. iv. Assurer la diffusion régulière des données de surveillance épidémiologique aux différents niveaux du système de santé ;
  2. v. Notifier immédiatement tout cas suspect d’infection à covid-19 ;

 

  1. vi. Pré-positionner les intrants : médicaments, désinfectants, équipements de protection.

 

6.7. Renforcement du suivi des contacts

 

  1. i. Former des volontaires au suivi des contacts en collaboration avec la Croix

 

Rouge ;

 

  1. ii. Former un (01) agent par CSPS en deux sessions pour le suivi des contacts ;

 

iii. Doter l’équipe de suivi des contacts de trois (03) motos ;

 

  1. iv. Gérer une base de données dynamique de suivi des contacts ;

 

  1. v. Assurer une publication journalière du suivi des contacts.

 

6.8. Renforcement des capacités de prise en charge des patients

 

  1. i. Diffuser les protocoles standardisés de prise en charge et de prévention et contrôle de l’infection au niveau des agents de santé ;
  2. ii. Fournir des médicaments, des fournitures médicales et de prévention des infections en quantité suffisante, y compris des équipements de protection individuelle dans les CSPS ;

iii. Renforcer les pratiques de prévention et de lutte anti-infectieuse dans tous les

 

établissements de soins de santé ;

 

  1. iv. Organiser la prise en charge psychosociale des patients et de leurs familles ; v. Améliorer la communication entre les familles et les patients admis au centre de traitement ;
  2. vi. Mettre en place un centre de prise en charge répondant aux normes dans la commune ;

vii. Former tous les agents de santé des régions sur la prévention de l’infection.

 

 

6.9. Les mesures sociales et économiques de mitigation

 

  1. i. Prendre en charge psychologiquement les malades et les contacts ;

 

  1. ii. Soutenir en vivres, les familles des personnes infectées à coronavirus et des personnes vulnérables;

iii. Assurer une vente des vivres à prix social en collaboration avec la Société nationale de gestion des stocks (SONAGESS) ;

  1. iv. Effectuer des opérations de contrôle des prix des denrées alimentaires en collaboration avec la direction régionale du commerce du Plateau central ;
  2. v. Sensibiliser et suivre les contacts ;

 

  1. vi. Prendre des mesures au niveau communal pour la suspension des loyers des boutiques du marché de Ziniaré, du jardin du Maire, de la Maison TV5 et de l’Auberge durant la période de fermeture pour les locataires à jour ;

vii. Prendre des mesures d’exonération du paiement de la taxe annuelle des tricycles.

 

  1. B. Les actions à moyen et long terme

 

6.10. Renforcer les capacités de diagnostic du laboratoire du CMA de

Ziniaré.

  1. i. Doter le laboratoire du CMA de Ziniaré de moyens diagnostiques pour les agents pathogènes dangereux, notamment la maladie à coronavirus ;
  2. ii. Former le personnel de laboratoire sur la collecte, le traitement, le conditionnement et le stockage des échantillons dans le respect des mesures de biosécurité ;

iii. Mettre en place un système efficace d’acheminent des échantillons vers le laboratoire national de référence ;

 

  1. iv. Plaider pour l’obtention de tests rapides au niveau du laboratoire du district sanitaire de Ziniaré ;
  2. v. Prendre la température des usagers au niveau des entrées de la ville de Ziniaré et dans certains services ;
  3. vi. Sensibiliser pour le port continu des masques dans les lieux publi

 

  1. 7. Budget du plan de riposte

 

signation Quantité Coût

unitaire

(FCFA)

Coût total

(FCFA)

 

Prévention de la covid-19

01 Organisation de 2 séances de

sensibilisation par village et secteur par les volontaires/OSC

116 15 000 1 740 000
02 Réalisation d’émissions radiophoniques

dans 6 media partenaires

6 500 000 3 000 000
03 Production de théâtre radiophonique 1 300 000 300 000
04 Animation du site web et de la page

Facebook

FF 500 000 500 000
05 Confection de banderoles (1par village et 1

par secteur et 2 Mairie)

60 50 000 3 000 000
06 Gel hydro alcoolique 500 ml 1000 3500 3 500 000
07 Savon liquide (60 bidons de 20 litres) 60 10 000 600 000
08 Savon en boule, carton de 40 boules 60 9500 570 000
09 Alcool 90° (40 bidons de 20 litres) 40 26 000 1 040 000
10  

Solution hydro alcoolique (1 litre en bidons)

40 3500 140 000
11 Solution  hydro alcoolique (300 ml en bouteilles) 75 1 500 112 000
12 Solution hydro alcoolique (200 ml en

bouteilles)

75 1000 75 000
13 Eau de javel (1l) 50 1000 50 000
14 Eau de javel (20 l) 05 18 000 90 000
15 Javel comprimé, boîte de 200 cp 30 3400 64 600
16 Thermomètre flasheur 80 26 000 1 482 000
17 Dispositif de lave-mains 57 20 000 1 140 000
18 Poubelles 40 45 000 1 800 000
19 Lunettes protectrices 104 4000 416 000
20 Bonnets blancs (usage unique) paquets de

100

33 8625 284 625
21 Coiffes blanches, paquets de 100 30 8625 258 750
22 Papier hygiénique, paquet de 48 rouleaux 460 1300 598 000
23 Blouses blanches, manches longues 58 15 000 870 000
24 Gants de ménage 40 2000 80 000
25 Gants à usage multiples (douzaine) 21 11 000 231 000
26 Gants vrac, usage unique 20 000 27 540 000
27 Babouches blanches 200 2000 400 000
28 Bottes de sécurité 10 11 000 110 000
29 Tabliers à sky 76 4500 342 000
30 Blouses roses, manches longues 22 15 000 330 000
31 Blouses /combinaisons de protection 04 10 000 40 000

 

 

32 Blouses blanches, manches courtes 55 15 000 825 000
33 Blouses roses, manches courtes 27 15 000 405 000
34 Bavettes UU, paquet de 50 5200 3000 15 600 000
35 Masques chirurgicaux (en carton) 15 10 000 150 000
36 Masques à usage multiples 350 200 70 000
37 Confection de gilets par des bénévoles 200 2000 400 000
 

Total 1

 

41 153 975

 

Renforcement des capacités des acteurs

38 Formation de l’équipe d’intervention

rapide sur la covid-19

–     Carburant des participants

–     PEC formateur

–     Restauration

–     Location salle de réunion

 

 

 

16

03

19

03

 

15 000

60 000

15 000

50 000

 

855 000

240 000

180 000

285 000

150 000

39 Formation des ICP sur la covid-19

–     Carburant des participants

25pX5000fX3jours

–     PEC formateur

–     Restauration 28pX5000fX3jours

–     Location salle de réunion

 

25

03

28

03

 

15 000

60 000

15 000

50 000

1 125 000

375 000

180 000

420 000

150 000

40 Restitution de la formation des ICP dans

les CSPS

104 5000 520 000
41 Formation des ASBC sur le suivi des

contacts (en 2 groupes)

–     Carburant des participants

105pX3000fX1jour

–     PEC formateur

–     Restauration 105pX3000fX1jour

–     Location salle de réunion

 

105

02

107

02

 

3 000

60 000

3 000

50 000

 

916 000

375 000

120 000

321 000

100 000

42 Rencontre d’information et de formation des personnes ressources par CSPS

(achat d’eau de boisson)

19 5 000 95 000
43 Formation de 100 volontaires sur les

méthodes préventives de la covid-19

–     Carburant des participants

–     Formateur

–     Restauration

–     Location de salle de réunion

 

 

 

100

02

105

02

 

 

 

2000

60 000

3000

50 000

735 000

 

200 000

120 000

315 000

100 000

44 Formation de 10 volontaires à la

fabrication du gel hydro alcoolique à

Ziniaré en 03 jours

–     Carburant des participants

10pX3X3000f

–     Formateur

–     Restauration 10X3X3000

–     Location de salle

 

 

 

 

30

3

30

3

 

 

 

3000

60 000

3000

50 000

510 000

 

90 000

180 000

90 000

150 000

Total 2 4 756 000

 

 

Gestion de la covid-19 dans la commune de Ziniaré
45 Crédit de communication pour le comité et

l’équipe d’intervention rapide

FF FF 1 000 000
46 Carburant pour les sorties de supervision

15 sorties/moisX3

45 10 000 450 000
47 Carburant de sorties de suivi et de

prélèvements

30 sorties/moisX3

90 5000 450 000
48 Frais de mission du comité

6missions/moisX3

18 10 000 180 000
49 Frais de mission de l’équipe d’intervention

rapide pour le dépôt des prélèvements

10 missions/moisX3moisX(2persX9000F)

30 10 000 300 000
50 PEC volontaires = 100pX1500fX30jrs 3000 1500 4 500 000
Total 3 6 880 000
 

Mesures sociales et économiques

51 Acquisition de vivres

–     Maïs (en tonnes)

–     Farine (en tonnes)

–     Huile (100 bidons de 20 litres)

–     Riz (en tonnes)

 

40

10

200

20

 

195 000

280 000

13 000

380 000

20 800 000

7 800 000

2 800 000

2 600 000

7 600 000

Total 4 20 800 000
 

TOTAL GENERAL

 

73 589 975

 

 

La maladie à coronavirus touche actuellement la commune de Ziniaré, engendrant la psychose au sein des populations. Cela a amené les autorités communales à édicter d’autres manières de se comporter, de vivre en société avec comme objectif, briser la chaîne de contamination de ce virus. Ainsi, pour bien mener le combat, l’exécutif  communal                    a  vu  la  nécessité  d’élaborer  ce    plan  comme  outil  de planification dans la lutte contre la covid-19 tant crainte et redoutée.

Pour financer ce plan de riposte à cette maladie, les autorités communales entendent                    inscrire   une   ligne   budgétaire   pendant   l’élaboration   du   budget supplémentaire 2020  de  la  commune de  Ziniaré.  Elles  comptent également renouveler son appel à la solidarité à l’endroit des filles et des fils de la commune, notamment aux ressortissants de la commune vivant ailleurs au Burkina Faso et dans le monde.

 

En cette période où elle est durement éprouvée, la commune de Ziniaré voudrait enfin mobiliser les financements de ses partenaires et amis de par le monde. Dans le souci de garantir une totale transparence dans la gestion des fonds qui lui seront alloués, une cellule de suivi-évaluation sera mise en place et elle assurera des évaluations mensuelles de la mise en œuvre de ce plan communal.

«Ensemble, brisons la chaîne de contamination de la covid-19 dans la commune de Ziniaré ».

 

 

 

Fait à Ziniaré, le 08 avril 2020.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Médaillé d’Honneur des Collectivités Locales